MENU

Le cout des médicaments augmentera en 2017, dit Aon

par Hubert Roy | 21 décembre 2016 11h30

Photo : Freepik

Malgré la diminution des taux d’inflation de par le monde, le prix des soins médicaux continuera d’augmenter en 2017, prévoit Aon.

Et le Canada n’y échappera pas, indique la firme-conseil. Il est prévu que les couts médicaux y augmenteront de 8 % en 2017. Il s’agit d’une hausse semblable à celle enregistrée en 2016. Ce scénario pour 2017 repose sur un taux d’inflation générale de 1,9 %, avec un taux tendanciel net des couts médicaux à 6,1 % pour l’an prochain.

Anthony Perlman« Bien que pendant plusieurs années, les employeurs aient bénéficié d’un sursis sur la hausse rapide des couts des médicaments génériques en raison de la législation des gouvernements visant la baisse des prix de ceux-ci, cette tendance s’est clairement inversée. Les employeurs canadiens sont maintenant confrontés à des couts de médicaments sur ordonnance qui sont parmi les plus élevés dans le monde, et les nouveaux médicaments spécialisés et biologiques commercialisés depuis peu auront une incidence sur les couts des régimes d’avantages sociaux, en particulier sur les taux de prime pour la mise en commun de montants élevés », indique Anthony Perlman, vice-président principal et directeur, pratique nationale d’assurance collective, d’Aon Hewitt Canada.

Il ajoute que la population vieillissante du Canada contribuera de façon importante à la tendance actuelle d’utilisation croissante des régimes. « Les organisations devraient tirer pleinement profit des diverses caractéristiques de gestion des régimes qu’offrent leurs fournisseurs d’avantages sociaux afin d’aider à atténuer la croissance des couts et à favoriser une utilisation appropriée en même temps, les assureurs et les employeurs doivent évaluer les répercussions des tendances à plus long terme et leur incidence potentielle dans un environnement qui exige de plus en plus de changement et d’adaptation », dit M. Perlman.

Les mauvaises habitudes de vie sont la cause principale de la hausse des couts

Dans un rapport sur l’évolution des couts médicaux à travers le monde, AON s’est aussi penché sur la cause de la hausse des couts médicaux. Les problèmes cardiovasculaires, le cancer et les troubles respiratoires sont les maladies qui influencent le plus l’augmentation des demandes de règlement de frais médicaux à l’échelle mondiale. Au nombre des facteurs de risque dans le monde qui devraient faire augmenter le nombre de demandes de règlement futures, et contribuer à de fortes hausses des couts médicaux, figurent principalement des maladies non transmissibles comme l’hypertension artérielle, l’hypercholestérolémie et l’inactivité physique. 

Publicité
Sur le même sujet …