MENU

Le nombre de cyberattaques en hausse de 30% aux États-Unis

par Mathieu Carbasse | 25 juillet 2017 11h30

Entre le 1er janvier et le 30 juin 2017, il s’est produit 791 cyberattaques aux États-Unis, ce qui constitue un niveau record sur un semestre, selon les chiffres publiés par l’Identity Theft Resource Center (ITRC) et CyberScout. Il s’agit là d’une augmentation de 29% par rapport à la même période de 2016.

À ce rythme, l’ITRC prévoit que le nombre d’attaques cybernétiques pourrait atteindre 1 500 pour l’ensemble de l’année 2017, soit une augmentation annuelle de près de 37 % par rapport à 2016, qui avait déjà connu un sommet historique avec 1 093 incidents.

Le secteur des entreprises en tête

Depuis 2005, l'ITRC identifie les violations de données dans cinq secteurs industriels : Services financiers; Santé/médecine; Gouvernement/armée; Éducation; Entreprises. Jusqu'à présent, en 2017, c’est le secteur des entreprises qui arrive en tête du classement avec  54,7 % du total des infractions, suivi du secteur de la santé (22,6 %). Le secteur de l'éducation se classe au troisième rang (11 % des infractions totales) suivies par le secteur financier (5,8 %) et les services du gouvernement et de la défense (5,6 %).

Quant aux différentes méthodes d’attaque,  63 % des brèches impliquaient le piratage comme principale méthode, soit une augmentation de 5,0% par rapport aux chiffres de 2016. Le hameçonnage a lui été impliqué dans près de la moitié (47,7 %) de ces attaques. Enfin,  les rançongiciels (logiciel malveillant qui prend en otage les données personnelles) constituaient 18,5 % des incidents.

Les numéros de sécurité sociale très recherchés

Au cours du premier semestre de 2017, 60 % des attaques impliquaient les numéros de sécurité sociale qui représentent la voie la plus efficace pour le vol d'identité. Ce chiffre est en légère baisse par rapport au premier semestre de 2016 (61 %). L'exposition des cartes de crédit ou de débit au premier semestre de 2017 a légèrement augmenté par rapport aux chiffres de 2016, respectivement de 12,6 % et de 9,6 %. Plusieurs atteintes de données de haut niveau dans les secteurs de l'hôtellerie et de la restauration rapide ont contribué à cette augmentation.

« Les cyberattaques qui ciblent les entreprises continuent d'augmenter, car les pirates ont pour but de voler les données personnelles les plus sensibles pour ensuite réclamer de fortes sommes d’argent sous forme de rançon. Toutes ces tendances soulignent la nécessité pour les entreprises de prendre des mesures pour gérer leurs risques, de se préparer à des scénarios de violation de données et d’obtenir une protection d'assurance », souligne Matt Cullina, PDG de CyberScout et partenaire du rapport.

Publicité
Sur le même sujet …