MENU

Le référencement par Internet explose chez Pro Vie : un cabinet est crée

par Alain Thériault | 20 février 2014 09h59

Photo : Freepik

Après 18 mois de référencement par le Web, l’agent général Pro Vie assurances a créé un cabinet distinct pour héberger cette pratique devenue trop grosse pour son propre arrière-guichet (back-office). Appelé Pro Spect assurances, le cabinet officiellement lancé en janvier réfère à aux conseillers des clients potentiels en assurance de personnes, en s’abreuvant auprès de partenaires d’affaires comme ClicAssure.com. Pro Spect offre des prospects à tous les conseillers qui le demandent. Le partage de commissions sera toutefois plus généreux envers les conseillers inscrits auprès de Pro Vie assurances.

Vice-président principal de Pro Vie et initiateur du projet de référencement Web démarré il y a 18 mois, Christian Laroche explique que cette activité générait trop d’achalandage pour continuer d’être gérée par ses propres services administratifs. Les activités quotidiennes du cabinet seront dirigées par Simon Lévesque, directeur régional chez Pro Vie. M. Laroche en est le président. Pro Spect emploie cinq personnes, chacune étant inscrite en assurance de personnes.

« Nous obtenons couramment de 1 000 à 1 500 leads par mois, a-t-il révélé en entrevue avec le Journal de l’assurance. En janvier seulement, un mois des plus tranquilles en assurance de personnes, nous en avons généré 1 200. Environ 150 conseillers transigent avec nous par ce moyen. »

Le conseiller reçoit « dans un délai d’une seconde » sur son téléphone intelligent les références obtenues par Pro Spect, affirme M. Laroche. En contrepartie, il doit faire son bout de chemin en contactant le prospect dans les 24 heures qui suivent. Plusieurs s’acquittent de cette exigence, dit-il. « Souvent, le client reçoit un appel avant même d’avoir éteint son ordinateur. »

S’il conclut la vente, le conseiller Pro Vie reçoit 60 % des commissions et le cabinet Pro Spect touche le reste. Le conseiller externe au réseau de Pro Vie touche quant à lui 50 % et Pro Spect, le reste.

La quantité s’accompagne de qualité, assure M. Laroche. Les prospects identifiés sont « qualifiés » et le potentiel de conclure la vente est élevé. « Depuis 18 mois, la moyenne de fermeture est autour de 26 % à 27 % et la prime moyenne tourne autour de 1 300 $ », a-t-il confié.

Ces références qualifiées proviennent de sources variées. « Les leads proviennent de nos filiales et partenaires d’affaires avec qui nous avons des ententes. » Pro Vie a conclu une entente « de quelques années » avec le site de référencement indépendant ClicAssure.com. M. Laroche en a conclu deux autres en février, une avec PrixAssuranceVie.ca et l’autre avec MonHypothèqueMesAssurances.com.

Bien que présent en vie, le site ClicAssure.com est principalement connu pour les services de devis d’assurance qu’il offre au bénéfice des assureurs directs et par courtage en assurance de dommages, principalement dans le secteur de l’automobile. Cette offre est intégrée à CompuQuote, évitant aux courtiers d’assurance de dommages la saisie manuelle des données. D’autres conduits sont des vitrines de Pro Vie, soit le site Besoins Financiers, qui permet au client de demander un devis sans voir le nom du fournisseur, et la trousse Medi Pro, destinée aux professionnels de la santé.

M. Laroche insiste sur l’indépendance des conseillers qui transigent par le nouveau cabinet. « Nous n’inciterons pas le courtier qui n’est pas chez nous à y venir. Qu’il soit de Pro Vie ou d’un autre réseau, la clientèle lui appartient au prorata du partage des commissions. Il pourra aussi la vendre. » Il croit en outre que Pro Spect peut aider les nouveaux conseillers à se bâtir une clientèle.

Au moment de l’entrevue réalisée à la fin du mois de janvier, Pro Spect s’apprêtait à obtenir le permis d’exercer le référencement Web en Ontario et dans les Maritimes. Pro Vie est présent dans les Maritimes par l’entremise d’un agent général associé, Pro Atlantique.

M. Laroche dit d’ailleurs observer que ce modèle a le vent dans les voiles hors Québec, avec l’initiative d’entreprises comme Kanetix et ISI Insurance Supermarket.

Au Québec, d’autres entreprises connaissent un franc succès avec cette approche, dont Soumissionassurancevie.com, présidée par Michel Landry et active auprès du Groupe Cloutier, ainsi qu’InfoPrimes, le cabinet de Marc-André Trottier, dans lequel le Groupe Robillard a pris une participation importante en 2012.

Pro Spect aura fort à faire pour se démarquer. « Nous serons très agressifs en 2014 dans le développement de nos affaires par l’entremise du référencement Web », dit M. Laroche. Dans un effort pour augmenter sa taille, il a confié que Pro Vie annoncera des transactions importantes dans les prochains mois.

Publicité