MENU

Le système de retraite du Canada conserve son rang malgré une viabilité en recul

par La rédaction | 23 octobre 2017 13h30

Photo : Freepik

Forts de résultats couvrant 30 pays et 60 % de la population mondiale, la neuvième édition de l’indice mondial Mercer Melbourne sur les systèmes de retraite somme les pays dont les systèmes de retraite ne sont pas viables à prendre des mesures immédiates plutôt que de courir le risque d’avoir à prendre ultérieurement des mesures encore plus radicales.

En ce sens, le Canada fait partie des pays visés. Car si le pays conserve sa cote B et augmente légèrement sa cote globale (de 66,4 à 66,8), sa cote de viabilité recule en raison d’un nouvel indicateur qui mesure le taux de croissance économique réelle dans le pays.

« Le changement récent au Canada pour maintenir l’âge d’admissibilité à la Pension de la sécurité de la vieillesse à 65 ans plutôt que de l’augmenter graduellement à 67 ans a entraîné une légère baisse de notre cote de viabilité, souligne ainsi F. Hubert Tremblay, conseiller principal du domaine Avoirs de Mercer Canada. L’augmentation de l’âge d’admissibilité aux régimes de retraite d’État pour tenir compte de l’augmentation de l’espérance de vie fait partie des principales recommandations pour tous les pays, et il s’agit d’une mesure déjà déployée dans un grand nombre de pays développés à l’échelle mondiale ».

Amélioration en vue

Toutefois, l’indice ne tient pas encore compte de l’amélioration apportée au Régime de pensions du Canada puisque les augmentations progressives des cotisations ne commenceront pas avant 2019.

« Entièrement capitalisée, l’amélioration à venir au Régime de pensions du Canada devrait contribuer à augmenter la cote globale du Canada au cours des années à venir, ajoute M. Tremblay. Comme nous l’avons conclu dans notre récent livre blanc intitulé Des solutions audacieuses au déficit d’épargne à long terme, les gouvernements et les employeurs doivent prendre des mesures audacieuses pour combler le déficit d’épargne-retraite du Canada, actuellement estimé à près de 3 000 milliards de dollars. L’amélioration du Régime de pensions du Canada est un bon premier pas, et nous espérons que le Québec annoncera bientôt une amélioration semblable au Régime de rentes du Québec ».

Des enjeux d’équité intergénérationnelle

« À l’échelle internationale, l’augmentation de l’espérance de vie et le faible rendement des placements ont d’importantes répercussions à long terme sur la capacité de nombreux systèmes à verser des prestations de retraite adéquates, à l’heure actuelle et à l’avenir, indique pour sa part Jacques Goulet, président des domaines Santé et Avoirs chez Mercer. Cette situation a attiré l’attention des décideurs sur l’importance grandissante des enjeux d’équité intergénérationnelle. »

Selon M. Goulet, le Japon, l’Autriche, l’Italie et la France sont des exemples de pays développés dont les systèmes de retraite ne s’appuient pas sur des modèles viables qui protégeront les générations actuelles et futures dans leurs vieux jours.

Publicité
Sur le même sujet …