MENU

Les courtiers partagés sur l’abandon de la Centrale RCCAQ

par Vicky Poitras | 30 mars 2008 15h25

Les courtiers sont partagés sur la décision du Regroupement des cabinets de courtage d’assurance du Québec (RCCAQ) d’abandonner son projet de Centrale. C’est ce que révèle une enquête maison menée par le Journal de l’assurance. Environ 47 % des répondants croient que le RCCAQ a pris la bonne décision, alors que 53 % des participants pensent qu’il a fait fausse route.Le Journal avait lancé un questionnaire sur Internet dans l’industrie, en février dernier, avec réponse sur base volontaire pour mesurer le pouls de l’industrie sur six questions. L’enquête menée par le Journal de l’assurance n’a aucune valeur scientifique, se basant sur un échantillon de 59 répondants.

Plus de 64 % des répondants croient que le RCCAQ aurait dû consulter les assureurs et les fournisseurs technologiques avant de mettre un terme au développement de la Centrale. De plus, 57 % d’entre eux pensent que cette décision signifie la mort du concept de portail unique.

On trouve seulement 37 % des répondants qui comptaient sur la Centrale pour développer leurs affaires et y faire des ventes. Paradoxalement, plus de 81 % des répondants auraient été prêts à payer pour transiger à partir de la Centrale si elle avait été en fonction. Finalement, 58 % des répondants ayant participé à l’enquête du Journal de l’assurance auraient accepté que le RCCAQ investisse davantage d’argent dans le projet.

Publicité