MENU

Les couts des médicaments augmenteront en 2018, dit Aon

par La rédaction | 18 décembre 2017 09h45

Photo : Freepik

Les couts des médicaments devraient augmenter en 2018 en plus de la hausse des taux d’inflation partout dans le monde, révèle un sondage d’Aon. Cela entrainera une augmentation des couts des régimes de soins médicaux parrainés par les employeurs, ajoute la firme.

La hausse des couts des médicaments devrait atteindre 8,4 % l’an prochain, près de trois fois le taux d’inflation projeté qui se situe à 3,1 %. Le rapport d’Aon analyse les tendances en matière de couts des régimes de soins médicaux parrainés par les employeurs dans 98 pays.

Hausse moyenne sous 10 % en Amérique du Nord

Pour les régions de l’Amérique du Nord, d’Asie-Pacifique et d’Europe, la hausse des couts des médicaments devrait se situer sous la barre des 10 %. L’Europe affiche le taux le plus bas, soit 5,8 %. Les taux de primes médicales moyens sont les plus élevés dans les pays du Moyen-Orient–Afrique et d’Amérique latine, avec respectivement 15,3 % et 13,9 %.

« Malgré les variations des taux tendanciels régionaux, toutes les régions devraient dépasser les niveaux d’inflation régionaux moyens de près de quatre points de pourcentage. Selon Aon, l’écart entre les taux moyens tendanciels mondiaux des frais de santé et les taux d’inflation moyens généraux est demeuré supérieur à cinq points de pourcentage au cours des cinq dernières années, entrainant une augmentation cumulative nominale de 69 % de 2013 à 2018 », précise la firme dans son rapport.

Le vieillissement de la population en cause

« Les taux de couts médicaux continuent d’augmenter en raison de nombreux facteurs, notamment le vieillissement de la population mondiale, les mauvaises habitudes de vie dans les pays émergents, le transfert de couts des programmes sociaux de santé, et la prévalence et l’utilisation accrues des régimes de santé parrainés par les employeurs, explique Wil Gaitan, vice-président principal et actuaire-conseil mondial, Aon. Les employeurs multinationaux subissent les couts et la complexité accrus de leur organisation, avec des niveaux de productivité des employés inférieurs en raison de ces facteurs. »

Publicité
Sur le même sujet …