MENU

Les parents canadiens retardent leur épargne retraite pour aider leurs enfants adultes

par Aurélia Morvan | 04 mars 2019 13h30

Photo : Freepik

Au Canada, 96 % des parents ayant des enfants milléniaux, âgés de 18 à 35 ans, ont déjà aidé ces derniers sur le plan financier, révèle un récent sondage de RBC. Parmi ces parents, 33 % affirment devoir retarder le financement personnel de leur retraite du fait de l’aide qu’ils apportent à leurs enfants adultes.

5 623 $ par an en moyenne

Les parents canadiens ayant des enfants de 18 à 35 ans aident financièrement ces derniers à hauteur de 5 623 $ par an en moyenne. Même quand les enfants milléniaux sont plus vieux, âgés entre 30 et 35 ans, les parents continuent de les soutenir financièrement, à hauteur de 3 729 $ par an en moyenne. Au Québec, ces montants sont, respectivement, de 3 986 $ et 3 901 $, soit 29 % de moins et 4 % de plus que la moyenne nationale.



Québec : les milléniaux reçoivent moins d’aide de leurs parents

Au Québec, 94 % des parents ayant des enfants milléniaux les ont déjà aidés financièrement. Cette région canadienne est celle où les parents sont les moins nombreux à aider financièrement leurs enfants majeurs.

Cela peut s’expliquer par le fait que les milléniaux québécois sont plus indépendants financièrement. Selon RBC, 53 % des parents canadiens estiment que leurs enfants ont du mal à devenir indépendants sur le plan financier. Au Québec, ils sont 33 % des parents à penser cela, soit 20 points de pourcentage de moins qu’au niveau national.

Les parents aident surtout pour les frais de scolarité

Pour trois des six régions canadiennes, la scolarité est le poste de dépenses pour lequel les parents aident le plus. C’est le cas au Québec, où 71 % des parents ont aidé au financement des études de leurs enfants adultes. C’est deux points de pourcentage de plus que la moyenne nationale.

En parallèle, 59 % des parents québécois ont déjà aidé pour les frais de subsistance de leurs enfants majeurs et 46 % pour les factures de téléphone cellulaire. C’est, respectivement, six et 12 points de pourcentage de moins que la moyenne pour le Canada.



Le sondage a été réalisé en ligne auprès de 1 004 Canadiens, des milléniaux et des parents de 36 ans et plus dont les enfants sont des milléniaux.

Publicité
Sur le même sujet …