MENU

Les passages à vide : comment s’en remettre rapidement

par Jim Ruta | 15 août 2010 15h53

Quelle est la meilleure chose à faire lorsqu'on a l'impression de piétiner ?

Vous avez de nouveau envie d'éplucher les offres d'emploi dans les journaux ? Il arrive à tout le monde de connaitre des périodes de marasme. Un jour, un collègue m'a annoncé qu'il en avait assez et qu'il allait dans une agence de placement pour se trouver autre chose. De retour de son rendez-vous, il avait une perception assez intéressante de sa situation. « Je leur ai dit que je voulais faire 100 000 $ par année, disposer de huit semaines de vacances et être mon propre patron. Ils m'ont demandé ce que je faisais comme travail. "Je vends de l'assurance vie", ai-je répondu. "Eh bien, restez-y", m'ont-ils conseillé. »Il nous arrive à tous de connaitre des périodes difficiles. Parfois, la malchance semble nous tomber dessus sans arrêt et sans raison. La « magie » n'opère pas toujours. Or, on distingue les gagnants des perdants au temps qu'il leur faut pour sortir du marasme. Voici quelques moyens d'y parvenir plus rapidement :

Le passage à vide va naturellement de pair avec une longue période de travail sans pause. La personne qui travaille des années durant sans s'arrêter détient la recette parfaite du passage à vide. Si vous voulez un rendement de haut niveau, veillez à vous ré-énergiser aux trois mois. Votre cerveau a besoin d'un temps d'arrêt. Les as du métier doivent s'investir très fort, physiquement et psychologiquement, pour atteindre les résultats attendus d'eux. Or, la fatigue rend lâche... Votre propension naturelle à « tout régler avant de partir » et à « travailler fort pour rattraper les jours d'absence » vous rapportera ; c'est ce que j'appelle la « stratégie des vacances imminentes ». Si la récompense ne fait pas le poids, vous n'aurez pas la motivation nécessaire pour soutenir le rythme. Les vacances constituent de superbes récompenses. La chose peut sembler ironique, mais c'est un fait : parfois, il faut prendre plus de congés afin d'être plus productif. Eh oui, il suffit parfois d'une petite pause pour mieux reprendre le collier!

Un bref passage à vide ponctuel peut devenir un passage à vide éternel! Tuez-moi cela dans l'œuf ! Un vieux sage du métier m'a un jour révélé sa règle d'or : «  Il ne faut jamais avoir deux mauvaises journées de suite. » Certains jours, il n'arrivait pas à bouger le petit doigt. Il décidait alors d'oublier sa journée. Il pouvait passer la journée au chalet, jouer au golf ou aller au cinéma. Il se pardonnait cette mauvaise journée, mais se promettait de ne jamais en avoir deux de suite. Ça marchait.

Quand on se met à changer les choses que l'on regarde, la façon de voir les choses change. Voilà un point de vue si simple qu'on peut avoir envie d'en faire fi. Erreur. Réorganisez votre bureau. Déplacez votre table de travail contre le mur. Changez-la de place. Sortez-la de la pièce. Installez-vous devant la fenêtre. Accrochez un nouveau cadre au mur. Modifiez votre coiffure. Habillez-vous autrement. Changez vos lunettes de lecture. Faites-vous pousser la barbe. Ou coupez-la. Qu'il s'agisse de votre bureau ou du visage que vous voyez dans le miroir, un petit changement peut rapidement faire bouger les choses.

Et rappelez-vous que vous n'êtes pas la première ni la dernière personne à traverser un passage à vide.

 Comment faire le maximum d'argent en travaillant ?

Parlez-vous d'objectifs immédiats ou à long terme ? Il y a là une énorme différence.

Sommes-nous vraiment dans les affaires tout simplement pour faire de l'argent au jour le jour ? Chose certaine, c'est ce que les médias laissent supposer. Le consommateur type pense aussi sensiblement la même chose. Cet appât du gain qu'on nous impute explique pourquoi les organismes de règlementation du monde entier se sont mis à remplacer nos commissions par la facturation d'honoraires.

La confiance du consommateur sera toujours l'atout le plus précieux dont votre entreprise peut disposer. Il faut désormais s'y consacrer avec plus d'ardeur que jamais. Si on ne la cultive pas activement, elle risque de nous glisser entre les doigts. De nos jours, le sujet fait surface dans toutes les conversations. Quelle que soit l'orientation de votre entreprise, vous devez en tenir compte. Votre « argent » et la façon dont vous le gagnez occupent l'esprit de tous les clients.

Diriez-vous que « faire autant d'argent que possible » correspond à l'objet ou à l'objectif de votre démarche professionnelle ? La différence, c'est que vous pouvez annoncer votre « objet  » en toutes lettres dans le journal, mais la publication de votre « objectif » ne ferait qu'attiser la furie des médias et amputer vos revenus. Bref, vous pouvez certes avoir comme « objectif  » de faire autant d'argent que possible, mais votre démarche doit avoir un autre « objet ».

Cet objet doit être clair, significatif et sensé. Il doit valoir la peine que vous y consacriez votre temps et votre talent. Et surtout, il doit viser à changer l'univers des gens avec lesquels vous travaillez, de manière à ce qu'ils évoluent dans un monde meilleur et plus heureux. Pour que vos clients «  accrochent » à l'objet de votre démarche, il doit aussi aller vous chercher au plus profond de votre être et susciter votre passion. Les gens sont plus aisément attirés par ce qui fait l'objet d'une passion.

Heureusement, plus vous aidez autrui, plus vous faites d'argent. À la longue, votre revenu est directement proportionnel à l'aide que vous procurez à votre marché. Il n'existe aucune autre stratégie à long terme de maximisation de vos revenus. Plus vous aidez autrui, mieux vos affaires se portent. Cette vérité s'applique à tous les domaines et toutes les professions. Plus on est utile, plus on vend et plus on fait d'argent.

Le monde de la finance devrait adopter ce passage du serment d'Hippocrate : « Je m'abstiendrai de tout mal. » C'est la grande leçon à tirer des fumisteries financières dont nous avons été témoins au cours des 10 dernières années. C'est aussi la principale chose à faire pour maximiser vos revenus.

Bref, pour maximiser vos revenus, vous n'avez pas nécessairement à vous soucier de faire de l'argent. Préoccupez-vous d'abord de faire du bien à vos clients. Si vous voulez augmenter vos revenus, aidez davantage de gens. Poursuivez cet objectif au quotidien, et vos revenus croitront à l'avenant. En ayant un travail dont l'objet consiste à aider autrui le plus possible, vous allez non seulement atteindre, mais dépasser votre objectif en matière d'augmentation de revenu. Protégez vos clients et, du coup, faites connaitre ce que vous faites et atteignez votre objectif financier.

Publicité