MENU

Les primes de La Mutuelle des municipalités croissent

par Vicky Poitras | 13 juin 2006 16h31

La Mutuelle des municipalités du Québec (MMQ) continue d’enrichir ses coffres à titre de nouvel assureur. L’année 2005 s’est en effet terminée avec une hausse des primes de 13% par rapport à 2004, les primes atteignant 21,3 millions de dollars au 31 décembre 2005.À l’issue de cette seconde année d’activités, la MMQ, dont le Groupe Ultima est le représentant autorisé, a dégagé un excédent de 1,9 million de dollars, comparativement à 632 000 $ en 2004.

Quant au taux de sinistralité (ratio de sinistres), il a diminué de 53% en 2004 à 47% en 2005.

Par contre, l’organisme reconnaît que la sinistralité en responsabilité civile est demeurée élevée en raison des nombreuses poursuites en erreurs et omissions, incendies et refoulements d’égout. Au chapitre de l’assurance des biens, la Mutuelle rapporte que les dégâts reliés à l’eau ont composé la majorité des réclamations.

Dans l’ensemble, la mutuelle a enregistré 1 628 demandes d’indemnités par rapport à 900 en 2004. Pour la seule catégorie des sinistres et frais de règlement, les frais sont passés de 939 615 $ en 2004 à 3 867 781$ en 2005.

Si le ratio de sinistres s’est malgré tout amélioré, c’est que les revenus de 2005 ont contrebalancé la hausse des sinistres. « En 2004, c’était la première année d’adhésion massive de nouveaux membres. Ils sont arrivés en milieu d’année, de telle sorte que nous ne recevions pas la prime d’assurance complète. En 2005, nous avons touché la prime complète. Donc, même s’il y a eu plus de réclamations en 2005, il y a aussi eu un plus grand montant de primes pour les absorber », justifie le vice-président finance, administration et trésorier au Groupe Ultima, François Dufault.

M. Dufault croit toutefois qu’il y aura stabilisation de la croissance des revenus en 2006. « Nous nous attendons de connaître sensiblement les même résultats qu’en 2005 », a-t-il confié.

Au 31 décembre 2005, la MMQ réunissait 863 membres, soit des municipalités, des municipalités régionales de comtés (MRC) et des régies intermunicipales. La MMQ vise les municipalités de 25 000 habitants et moins.

Publicité