MENU

Les Québécois sont distraits au volant, affirme Allstate

par La rédaction | 16 juillet 2018 09h45

Photo : Freepik

Les avancées technologiques, qui « deviennent monnaie courante dans l’industrie de l’automobile », sont de plus en plus distrayantes, alors que 91 % des automobilistes québécois adoptent des comportements à risque au volant, selon un sondage de Léger mené pour le compte d’Allstate du Canada. Plus de 1 000 personnes ont participé au sondage.

Seulement un cinquième des répondants (22 %) ont admis être distrait au volant et 20 % disent l’être à l’occasion. Par ailleurs, la moitié d’entre eux affirment parler au téléphone à l’aide d’une fonctionnalité multimédia mains libres, souligne l’assureur.

« Les véhicules dotés de mille et une option sont très en vogue en ce moment et qui sait ce que nous réserve encore l’industrie automobile. Mais conduire est une énorme responsabilité et un conducteur inattentif peut mettre la vie de nombreuses personnes en danger sur la route », affirme Denis Talbot, expert en technologie chez Allstate.

La technologie en cause

Bien que les technologies présentes dans une voiture puissent augmenter la sécurité de la voiture, elles peuvent aussi être des sources de distraction, soutient l’assureur. Quatre répondants sur dix (38 %) ont indiqué se servir des fonctionnalités intégrées pour écouter de la musique, alors que 35 % utilisent l’option multimédia mains libre pour envoyer des messages textes ou des courriels. Le quart utilisent leur téléphone pour un appel, envoyer ou lire un message texte, prendre une photo et 23 % pour modifier la recherche dans leur navigateur GPS lorsqu’ils conduisent.

Pour améliorer la sécurité, Allstate suggère qu’un automobiliste place son téléphone cellulaire hors de portée, qu’il obtienne son itinéraire avant de partir, qu’il configure son système d’infodivertissement et qu’il délègue des tâches aux passagers.

Publicité