MENU

Libre choix lors de l’indemnisation en habitation : Intact étend un avenant à la grandeur du pays

par Hubert Roy | 18 juin 2015 14h00

Déjà offert au Québec avec son programme pour la FADOQ, Intact Assurance a décidé d’étendre à tout le Canada un avenant en assurance habitation. Avantage Style de vie permet à ses clients propriétaires de plus de 50 ans de disposer comme ils le souhaitent du montant qu’ils reçoivent à la suite d’une perte totale de leur habitation.blais_jeanfrancoisIntact a pris cette décision après avoir sondé plusieurs de ses clients et à la suite d’une analyse de marché. « Quand nous avons parlé à des gens de 50 ans et plus, et après leur avoir proposé une liste d’améliorations potentielles et d’idées, on s’est rendu compte que leur offrir un libre choix correspondait mieux à leur besoin. En leur offrant d’acheter un tel avenant, on s’assure de répondre à leur besoin à 100 % ce qui n’était pas le cas avant », a confié Jean-François Blais, président d’Intact Assurance, en entrevue au Journal de l’assurance.

M. Blais souligne aussi que le besoin d’assurance n’est pas le même au fil de la vie d’un client. « On assure ce client qui est propriétaire de sa maison depuis longtemps en fonction de ce dont il avait besoin avant. On vient donc lui donner une flexibilité de choix et un bénéfice supplémentaire, surtout qu’il en fait un achat avec l’avenant », dit-il.

L’assureur va d’ailleurs assez loin dans la flexibilité qu’il offre à son client. Si jamais celui-ci perd sa maison à la suite d’un sinistre et qu’il préfère aller vivre dans un condo, Intact le lui permettra. L’assureur lui émettra un chèque, qu’il dépensera comme il le souhaite.

Le tout devra toutefois se faire dans les règles de l’art, dit M. Blais. Si jamais, sa maison est incendiée, le client aura la responsabilité de s’entendre sur la sécurité des lieux avec sa municipalité. Il devra aussi gérer la vente du terrain si nécessaire. M. Blais rappelle d’ailleurs que le contrat d’assurance habitation couvre le bâtiment et non le terrain, ce qui explique la différence entre la valeur marchande d’une habitation et sa valeur foncière, car la dernière n’inclut pas le terrain.

Problèmes de sous-assurance

M. Blais souligne aussi qu’une telle approche permet de régler des problèmes de sous-assurance. Si la résidence d’un client a une valeur assurable de 500 000 $ et qu’il ne dépense 400 000 $, il lui reste 100 000 $ dans ses poches. S’il décide de se faire reconstruire une habitation de 600 000 $, ce sera alors sa décision, qu’il aura prise en toute connaissance de cause. « Ça n’enlève toutefois pas la responsabilité de s’assurer que le client est assuré à la pleine valeur de sa résidence », précise toutefois le président d’Intact Assurance.

Il souligne aussi que le client a toujours le choix lors d’une réclamation. « Il peut nous dire qu’il veut qu’on le prenne en charge. Il peut aussi choisir l’inverse. Avec l’avenant qu’on offre, il a toutefois plus de pouvoir décisionnel et plus de liberté », dit M. Blais.

Le président d’Intact ajoute que l’indemnisation sera plus rapide avec l’avenant, puisque l’assureur lui émettra un chèque. L’expert en sinistre n’accompagnera donc pas le client dans le processus.

M. Blais souligne toutefois que les cas de pertes totales ne sont pas si fréquents que cela en assurance habitation. Malgré tout, l’avenant est populaire au sein des clients de la FADOQ, auprès de qui Intact offre le produit depuis 20 ans. C’est AXA qui l’avait commercialisé en premier lieu.

Protection de primes

Intact s’inspire aussi de son approche en assurance automobile pour commercialiser Avantage Style de vie. Intact y introduit la protection de primes. Si un client n’a pas subi de sinistres pendant une certaine période de temps, il ne subira pas de hausse de primes lors de son premier sinistre.

« Avec cette franchise d’exonération (deductible waiver), on amène une protection de son dossier habitation. On y inclut aussi un crédit de 1 000 $ sur la franchise, en plus de la valeur de remplacement sans obligation de reconstruction et sans obligation de remplacer les biens. Ajouter ces quatre protections amène une tranquillité d’esprit pour le client, d’autant plus qu’on le laisse choisir », dit M. Blais.

La FADOQ avait aussi un programme spécial pour l’automobile. Il sera aussi ouvert à la grandeur du Canada, avec une franchise qui sera réduite pour ses clients.

Intact a bien l’intention de faire connaitre sa nouvelle offre. L’assureur a bâti une campagne de publicité nationale dans les grands médias, tant en français qu’en anglais. « Nos messages mettent en vedette des gens que nous avons interrogés lors du récent Salon de l’habitation de Toronto. Nous avons demandé à des gens ce qu’ils pensaient d’un produit comme le nôtre. Le tout est basé sur leurs réactions », dit-il.

M. Blais sait aussi qu’Intact passe un message à l’industrie en agissant de la sorte. « C’est un vrai produit qu’on lance. On l’appuie par une belle campagne pour qu’il connaisse du succès », dit-il.

Autres produits similaires

Au Québec, Intact présente aussi d’autres produits qui présentent des caractéristiques similaires, outre celui de LibrEspace FADOQ. Le produit Ma maison et moi permet de bénéficier de la valeur à neuf sans obligation de remplacer les biens et sans obligation de reconstruire.

Quant au produit Synchro 55, il s’adresse aux retraités de 55 ans et plus, qui ne sont pas nécessairement membres de la FADOQ. En combinant ses polices auto et habitation, le client profite de la valeur à neuf sans obligation de reconstruire.

LibrEspace FADOQ permet aussi de bénéficier de la valeur à neuf sans obligation de reconstruire. Si l’assuré combine ses polices auto et habitation, il profite aussi de la valeur à neuf sans obligation de remplacer ses biens.

Publicité
Sur le même sujet …