MENU

Nouveaux comités conjoints avec les bannières et les grands cabinets

par Hubert Roy | 27 janvier 2015 09h00

Après avoir créé un comité mixte avec les assureurs à courtage, le Regroupement des cabinets de courtage d’assurance du Québec (RCCAQ) a créé au cours de la dernière année de nouveaux comités avec les bannières et les grands cabinets de courtage.« Les bannières représentent des cabinets qui totalisent 1,5 milliard de dollars (G$) de volume de primes au Québec. En les tenant informées de ce que nous faisons, nous améliorons nos canaux de communication. Nous nous assurons aussi de rester pertinents. Quand nous avons un besoin de mobilisation, elles savent où nous allons. Elles connaissent notre message et nous donnent en échange de l’information », dit Vincent Gaudreau, président du conseil d’administration du RCCAQ.

Quant au comité constitué des grands cabinets, il vise à casser la perception voulant que le Regroupement soit une association de petits cabinets. « Ce sont 280 cabinets qui sont considérés comme des petits cabinets. En impliquant aussi les grands cabinets, on s’assure que tout le monde est engagé et prêt à se mobiliser », dit Guy Parent, directeur général du Regroupement.

Au total, 21 grands cabinets ont participé à la première rencontre tenue par le RCCAQ, et M. Parent assure que ces rencontres titillent les grands cabinets qui ne sont pas encore membres du Regroupement. Il dit d’ailleurs que la première rencontre a permis d’établir un respect mutuel avec eux.

Que veulent obtenir les grands cabinets du RCCAQ? « Ils veulent savoir où nous nous en allons, notamment pour la révision de la loi 188. Nous sommes là pour les écouter, notamment en ce qui a trait à certaines de leurs revendications auprès des assureurs. Ils ne sont pas nécessairement d’accord avec nos positions, mais ils savent où nous allons », dit M. Gaudreau.

D’ailleurs, pour maximiser la portée du message du RCCAQ dans le réseau de courtage, Vincent Gaudreau entreprendra une vaste tournée à travers le Québec.

Publicité