MENU

Optimum: un « grand ménage » explique la décroissance des affaires

par Vicky Poitras | 03 juin 2007 18h08

Le grand ménage en cours dans les activités d’Optimum général explique en grande partie la décroissance de son volume de primes directes souscrites, qui a plongé de 123 millions (M$) à 108 M$, du 31 décembre 2005 au 31 décembre 2006.Les ajustements apportés par la société devraient néanmoins lui permettre de stabiliser son volume de primes au cours de l’exercice 2007, affirme le vice-président, développement des affaires et opérations des succursales de l’assureur, Jean-Sébastien Lagarde.

« Nous avons revu nos segments d’affaires en profondeur depuis 2002 », a-t-il expliqué. De ce fait, la société s’est complètement retirée de certains créneaux d’affaires, ce qui a exercé une pression à la baisse sur ses résultats financiers, affirme-t-il.

« Nous étions actifs dans le marché ontarien des risques commerciaux liés aux débits de boisson : nous nous sommes retirés. Nous étions aussi actifs dans le marché des entrepreneurs en construction et dans celui des liqui-condos (condominiums affectés par l’infiltration d’eau) : nous nous sommes retirés! », lance-t-il.

Autre motif de cette amputation des revenus : l’assureur affirme avoir assaini son réseau de distribution, ce qui l’a amené à mettre fin aux contrats de certains courtiers.

Publicité