MENU

Premier Canada compte engranger du volume en 2018

par Andrea Lubeck | 22 mai 2018 07h00

Après avoir terminé une année complète d’activités, Premier Canada aborde 2018 sous le signe de la productivité, a affirmé sa directrice pour le Québec, Shirley Gauthier.

« Nous aurons beaucoup de volume. Nous avons récemment engagé une personne au développement des affaires : Guylaine Allard. Elle s’occupe de faire le suivi avec les courtiers avec qui nous avons signé un contrat pour les rencontrer et voir ce que l’on peut faire pour eux », explique-t-elle.

Pour Mme Gauthier, implanter un grossiste au Québec a été comparable à partir une compagnie de zéro. « C’est un gros défi, dit-elle. Il a fallu se faire connaitre des courtiers et obtenir leur confiance. Savoir que nous sommes implantés au Canada depuis 30 ans a aidé. Voir notre croissance organique aux États-Unis a aussi rassuré les courtiers », dit-elle.

Depuis l’entrée de Premier Canada sur le marché québécois, six produits ont été lancés. D’autres s’en viennent, a dévoilé Mme Gauthier au Journal de l’assurance. L’assurance excédentaire erreurs et omissions pour les notaires, avocats et ingénieurs arrivera bientôt. D’autres produits seront mis en marché d’ici le mois de juin. « Le processus de traduction et d’adaptation à la législation du Québec prend du temps », note Mme Gauthier.

La directrice pour le Québec s’enorgueillit aussi que le nombre d’employés a plus que doublé en un an. Premier Canada compte maintenant dix employés, alors qu’en 2017, le grossiste en comptait quatre.  

Publicité