MENU

Tempête Harvey : les pertes d’assurance pourraient atteindre 20 G$

par Mathieu Carbasse | 28 août 2017 13h30

Photo : Texas Military Department

Selon les premières estimations de l'Insurance Information Institute, les dommages causés par les inondations au Texas, liées au passage de la tempête Harvey, pourraient être proches de ceux occasionnés par l'ouragan Katrina en 2005, qui reste à ce jour la catastrophe naturelle la plus coûteuse dans l'histoire des États-Unis.

Pour rappel, Katrina avait entraîné des pertes d'assurance de plus de 15 milliards de dollars (G$) en Louisiane et au Mississippi. Ce montant avait à l’époque été pris en charge par le National Flood Insurance Program (NFIP), un programme fédéral qui représente la seule source d'assurance contre les inondations pour la majorité des Américains.

Allstate, Berkshire Hathaway, Progressive et Travelers

Pour JP Morgan, les pertes assurées liées au passage de l’ouragan Harvey pourraient atteindre 10 à 20  G$ dollars, ce qui en ferait l'un des 10 ouragans les plus coûteux de l’histoire des États-Unis. De plus, les analystes de la célèbre firme de Wall Street, qui ont examiné l'exposition dans la région, estiment que près de 50% des pertes assurées devraient être couvertes par la réassurance.

Dans son rapport, JP Morgan précise par ailleurs que les assureurs les plus exposés dans la région, sur le marché de l’assurance résidentielle et commerciale, sont Allstate, Berkshire Hathaway, Progressive and Travelers. Parmi les réassureurs, Swiss Re et Munich Re ont la plus grande exposition, autour de 10%, suivis par Hannover Re (6%) et SCOR (4%).

Un coût global supérieur à 40 G$

Globalement, les premières estimations sur le coût total de l'ouragan Harvey s'élèvent à 40 G$, soit moins que Katrina, et moins que l’ouragan Sandy qui avait ravagé en 2012 les côtes du New Jersey et de New York et qui avait coûté près de 50 G$.

Toutefois, dans le cas d’Harvey, des zones entières sont encore inaccessibles ou submergées et le gouverneur de l'Etat, Greg Abbott, a estimé qu'il était encore trop tôt pour donner un bilan définitif. Le coût de la catastrophe sera vraisemblablement revu à la hausse.

Pour rappel, l’ouragan Katrina, en 2005, avait officiellement coûté 108 G$. Mais certaines estimations officieuses grimpent jusqu’à 250 G$. En 2012, l’ouragan Sandy, deuxième cyclone le plus coûteux de l'histoire, avait engendré des pertes économiques comprises entre 50 et 70 G$.

Publicité
Sur le même sujet …