MENU

Un accélérateur de fintechs accueille une deuxième cohorte à Montréal

par La rédaction | 19 août 2019 13h30

L’accélérateur de fintechs montréalais Fintech Holt accueille dès aujourd’hui une deuxième cohorte de jeunes pousses dédiées au domaine de la finance. Ainsi, huit entreprises provenant de cinq pays différents s’installent dans la métropole pour développer leur projet. Le programme prend fin le 8 novembre.

Fintech Holt offre jusqu’à 125 000 $ en financement en échange d’actions dans la start-up, en plus d’autres occasions de financement ultérieures.

« Il s’agit d’investir dans les entrepreneurs canadiens et internationaux qui peuvent possiblement déménager ou fonder leurs entreprises à Montréal. Cela crée des avantages directs, non seulement pour les consommateurs ici, mais aussi pour nos institutions financières et leurs fournisseurs, tout en nous permettant de demeurer compétitif à l’échelle internationale », souligne Jan Christopher Arp, directeur associé et cofondateur de l’accélérateur Holt.

La cohorte est composée de :

Conatix, une entreprise américaine de cybersécurité qui aide les compagnies à détecter et prévenir la fraude et le vol de données à l’interne.

ConfirmU, qui aide les personnes ayant peu ou pas d’antécédents de crédit à accéder à certains produits financiers.

HodlBot, un robot-conseiller en échange de cryptomonnaies.

LexAlign, qui propose une solution de sécurité et de conformité pour les entreprises afin qu’elles puissent faire des dépôts numériques de chèques.

Maat.ai, une fintech mexicaine qui a créé une solution de gestion et d’échange de documents numériques.

Manzil : cette entreprise propose aux musulmans une hypothèque qui respecte l’interdiction pour certains d’entre eux de payer ou de recevoir des intérêts dans leurs transactions financières.

MarketsFlow, de Grande-Bretagne, détient une plateforme d’optimisation de portefeuille qui promet des rendements élevés aux particuliers qui gèrent eux-mêmes leurs investissements.

WealthBlock.AI, des États-Unis, offre aux investisseurs une façon sécurisée de visionner des documents sensibles « qui permet de suivre les interactions entre les parties afin d’optimiser les efforts de suivis ».

Holt affirme avoir reçu près de 600 applications provenant de 74 pays pour faire partie de la cohorte.

Publicité
Sur le même sujet …