MENU

Un mois de mai difficile pour les assureurs

par Frédérique De Simone | 07 juin 2019 11h30

Tout juste commencée, la saison canadienne des feux de forêt a ravagé près de 530 000 hectares, soit 1,3 million d’acres, par ses flammes. Plus de 370 000 hectares ont été complètement carbonisés, entre le 12 et le 31 mai de cette année, rapporte Aon dans son rapport mensuel sur les catastrophes.

Aon soulève qu’environ 10 000 personnes ont été évacuées lors de la destruction du pont du chemin de fer du CN, à Steen River, en raison des feux albertains. Plus de 502 incendies ont été déclarés dans la province jusqu’à présent. Les organismes gouvernementaux ont fourni plus de 250 millions de dollars (M$) pour couvrir les couts de la lutte contre les incendies.

Ouragans et tempêtes de grêles pour les États-Unis

De violentes tempêtes ont aussi touché les États-Unis en mai, dont 7 évènements climatiques majeurs, notamment dans les régions centrale et orientale, faisant de nombreux morts et des centaines de blessés. Chacune d’elles a causé des pertes s’élevant à plusieurs centaines de millions de dollars américains (M$ US).

Le Texas, la Louisiane, l’Oklahoma, le Kansas et l’Arkansas sont parmi les états plus touchés. Les assureurs publics et privés, qui couvrent la plupart des dommages liés au vent et à la grêle, ont dû couvrir plus de 620 M$ US pour ces régions. Les pertes économiques ont été estimées à 850 M$ US.

En Caroline du Nord, les assureurs ont dû débourser environ 215 M$ US à la suite des importants dégâts causés par de puissants orages qui ont balayé la région. Près de la ville de Raleigh, des grêlons de la taille d’une balle de baseball ont été répertoriés et une tornade a été confirmée. Les pertes économiques totales ont été estimées à près de 300 M$ US.

En Iowa, Illinois et Indiana, la grêle et les vents violents ont causé des dommages importants aux structures et aux véhicules. L’une des plus fortes concentrations de dommages a été enregistrée dans la ville de Chicago, en raison des averses de grêle de la taille d’une balle de tennis. Pour ces états, les assureurs ont couvert 325 M$ US et les pertes économiques totales sont estimées à minimum 425 M$ US.

L’Amérique du Sud

Le Paraguay a connu de fortes précipitations saisonnières, de la mi-mars à presque tout le mois de mai, provoquant de nombreuses inondations. Au moins six personnes ont été tuées près de la capitale Asunción. Le secteur agricole a été lourdement touché par les inondations qui ont, entre autres, causé des torts au secteur de l’élevage du bétail

Asie

Alors que de nombreuses parties du globe ont été inondées au cours du mois de mai, c’est plutôt la sècheresse qui a persisté dans la province chinoise du Yunnan. Plus de 273 000 hectares de terres arables ont été touchés, ce qui a entrainé un cout financier 138 M$ US.

L’Inde et le Bangladesh ont été touchés par le cyclone tropical Fani, qui a provoqué des pertes économiques qui devraient dépasser les 2 milliards de dollars américains. Des centaines de personnes ont perdu la vie.

Europe et Afrique  

Le sud de l’Europe a été touché par des précipitations abondantes qui ont provoqué des débordements de rivières en Italie où près de 600 maisons, de nombreuses entreprises et des terres agricoles ont été inondées. Tandis que le sud de l’Allemagne et de la Pologne a également subi des inondations. 

La péninsule arabique a également subi de fortes précipitations, entre le 17 et le 27 mai. Des infrastructures inadéquates ont provoqué des inondations dans les régions d’Oman, du Yémen, d’Arabie saoudite et des Émirats arabes unis. Au moins six personnes ont été portées disparues après avoir été emportées par des inondations soudaines à Oman.

Dans la capitale du Mali, les inondations causées la mort de 15 personnes et plusieurs pays de l’Afrique de l’Ouest ont connu des épisodes de fortes pluies, alors que la mousson débute.  

Publicité
Sur le même sujet …
AON