MENU

Une étude sera réalisée pour mesurer la santé et le mieux-être au travail

par Charles Mathieu | 11 octobre 2019 09h30

Photo: Freepik

SSQ Assurance et le Pôle santé HEC Montréal réaliseront une étude ayant pour objectif de mesurer la santé et le mieux-être au travail en fonction du profil de réclamations des entreprises.

Pour réaliser l’enquête, l’assureur « sollicitera différents preneurs parmi ses groupes en assurance collective ». La compagnie ajoute que les données seront recueillies de manière volontaire et confidentielle auprès des entreprises.

Ainsi, en ayant accès aux données liées aux réclamations, il sera possible d’identifier les stratégies de gestion qui favorisent la santé et le mieux-être des employés tout en réduisant les « couts financiers, humains et sociaux », explique SSQ. Les stratégies doivent augmenter la qualité de vie au travail pour que la performance et l’efficacité suivent.

« Les problèmes de santé au travail et d’épuisement professionnel représentent un fléau majeur qui touche tous les secteurs d’activités. Nous sommes très heureux de faire équipe avec le Pôle santé HEC Montréal afin d’aider les entreprises à lutter contre les troubles de santé mentale et de poser des gestes concrets pour contribuer au mieux-être des individus au travail », dit Geneviève Fortier, première vice-présidente, ventes et distribution chez SSQ Assurance.

La maladie mentale fait des dommages

« Le contexte actuel dans lequel les entreprises canadiennes évoluent confirme la pertinence d’une telle étude », affirme la compagnie d’assurance.

D’après des recherches citées par SSQ Assurance, au Canada, les pertes causées par un manque de productivité au sein des entreprises devraient s’élever à 198 milliards de dollars d’ici 2041. Les études citées montrent également que d’ici 2030, la maladie mentale deviendra la principale cause d’invalidité parmi les maladies chroniques.

Publicité
Sur le même sujet …