MENU

Y a-t-il une guerre des prix?

par Vicky Poitras | 25 octobre 2009 14h43

Les opinions sont partagées à savoir si les assureurs ont oui ou non déclaré une guerre des prix en assurance temporaire.« Absolument, il y a une guerre des prix en cours. Et elle est très féroce. Chaque assureur surveille de près les agissements des autres. Ils utilisent l'assurance temporaire comme porte d'entrée dans le marché », dit John Lutrin, premier vice-président à la direction et chef du marketing chez Hub Financial et Hub Capital.

M. Lutrin a une opinion claire sur ce qui se cache derrière cette intense révision des prix. « Pour les assureurs, l'assurance temporaire est un bon moyen d'attirer l'attention. Les prix dictent l'orientation du marché puisque l'assurance temporaire est considérée comme un produit de commodité. Lorsque les conseillers consultent LifeGuide, les noms ressortent... La révision des prix est vraiment une tentative pour les entreprises de mettre leur nom en relief... Elles essaient ainsi de gagner une part de marché. » Selon lui, cette tendance est cyclique puisqu'il y a une limite à réduire les prix.

Pour sa part, Neil Skelding ne qualifie pas de guerre l'actuelle activité de révision des prix de l'assurance temporaire. Le président de RBC Assurances indique toutefois que « le marché est extrêmement concurrentiel et particulièrement influencé par les prix. »

Il ajoute que RBC Assurances surveille ses prix de façon à toujours demeurer parmi les 10 premiers de son groupe de pairs dans la majorité des tranches d'âges. Si certaines entreprises ont été en mesure de réduire les prix de l'assurance temporaire, c'est en partie grâce à leurs investissements en technologie, selon M. Skelding.

Par ailleurs, Ami Maishlish avance que les révisions de taux en temporaire ne se sont accentuées au cours des 12 derniers mois (octobre 2008 à octobre 2009). « Au contraire, il semble qu'elles aient quelque peu ralenti depuis les 12 derniers mois comparativement aux années précédentes », estime le président de CompuOffice Software, et père de LifeGuide.

M. Maishlish observe en outre qu'AXA Assurances a été le plus actif en matière de révision des prix. « AXA a révisé ses prix d'assurance T10, T20 et T70 à l'automne dernier et a ultérieurement majoré les prix de la plupart de ses produits le 29 juin dernier. »

Par ailleurs, les prix de l'assurance temporaire aux États-Unis ont généralement augmenté au cours des 12 derniers mois, note M. Maishlish, « et de façon spectaculaire dans certains cas ».

M. Maishlish a aussi constaté que « le prix de l'assurance temporaire peut être «tiré» vers le bas lorsqu'on dépouille ou limite les produits dans leur valeur ajoutée. Par exemple, un assureur pourra changer la structure des taux de renouvvellement pour une formule de style américain, où la police devient renouvelable annuellement après le terme initial. Une structure tarifaire beaucoup plus coûteuse pour le client.

Il ajoute que, depuis des décennies, l'âge utilisé pour déterminer le prix à l'émission de la police est passé chez plusieurs compagnies de « âge atteint » à « âge à l'anniversaire le plus proche ». Cette dernière formule est au détriment de l'assuré. « En faisant ainsi, les assureurs ont essentiellement officialisé un faux départ de 6 mois. De cette façon, ils créent l'illusion de réduire les prix », explique M. Maishlish.

Publicité