MENU

Fin de la série noire pour Economical

par Aurélia Morvan | 18 février 2020 14h35

Photo: Freepik

Economical Assurance déclare un bénéfice net de 17,4 millions de dollars (M$) pour l’ensemble de l’année 2019. Ce résultat est en progression de 90,4 M$, ou 123,7 %, par rapport à l’année 2018, lorsque la compagnie déclarait une perte nette de 73 M$.

C’est la première fois depuis 2015 qu’Economical termine l’année dans le vert. Cette année-là, la compagnie avait déclaré un bénéfice net de 176 M$. Elle avait ensuite déclaré une perte nette de 20,3 M$ en 2016 et une autre de 92,7 M$ en 2017.

Pour le seul quatrième trimestre de 2019, Economical déclare un bénéfice net de 6,8 M$, contre une perte nette de 13,4 M$ au quatrième trimestre de 2018. Il s’agit d’une hausse de 20,2 M$, ou 150,7 %.

Amélioration du ratio combiné

Le ratio combiné d’Economical s’est amélioré de 6,8 % sur l’ensemble de l’année. Il est en effet de 105 % en 2019, lorsqu’il était de 111,8 % en 2018.

Le ratio combiné est de 103,6 % au quatrième trimestre de 2019, contre 108,9 % au quatrième trimestre de 2018, soit une amélioration de 5,3 %.

Pertes moins élevées en souscription

Sur l’ensemble de l’année 2019, Economical déclare une perte de souscription de 118,3 M$, contre une perte de 265,7 M$ en 2018. Il s’agit d’une amélioration de 147,3 M$ qui s’explique entre autres par « la baisse des pertes dues aux catastrophes en 2019 par rapport à 2018 », dit Economical.

La compagnie déclare une perte de souscription d’un montant de 20,9 M$ au quatrième trimestre de 2019, contre une perte de 52 M$ au quatrième trimestre de 2018. Il s’agit d’une amélioration de 31,1 M$ « due à une évolution favorable des sinistres et à une amélioration significative des lignes commerciales, qui ont bénéficié d’actions prises en matière de souscription et des hausses des taux ».

Primes en hausse, sauf en assurance des entreprises

Les primes émises brutes d’Economical, toutes activités confondues, s’élèvent à 2,51 milliards de dollars (G$) en 2019, contre 2,46 G$ en 2018, en hausse de 2,2 %. Elles sont de 667 M$ au quatrième trimestre de 2019, contre 645 M$ au quatrième trimestre de 2018, en hausse de 3,4 %.

Pour le seul secteur de l’assurance des entreprises, les primes émises brutes sont de 618,8 M$ en 2019, contre 677,8 M$ en 2018, en baisse de 8,7 %. Elles sont de 174,5 M$ au quatrième trimestre de 2019, contre 175,2 M$ au quatrième trimestre de 2018, en baisse de 0,4 %.

Pour le seul secteur de l’assurance des particuliers, les primes émises brutes sont de 1,89 G$ en 2019, contre en 1,78 G$ en 2018, en hausse de 6,5 %. Elles sont de 492,5 M$ au quatrième trimestre de 2019, contre 469,8 M$ au quatrième trimestre de 2018, en hausse de 4,8 %. Economical explique cette amélioration notamment par les résultats de Sonnet.

Sonnet passe la barre des 200 M$ de primes brutes

Sonnet, l’assureur exclusivement numérique d’Economical, a en effet cumulé 206,5 M$ de primes émises brutes en 2019, contre 127,6 M$ en 2018, soit une amélioration de 61,8 %. Pour le seul quatrième trimestre de 2019, Sonnet a cumulé 58,7 M$ de primes émises brutes, contre 40,2 M$ en 2018, soit une amélioration de 46 %.

Il est à noter qu’Economical n’a pas dévoilé le volume de primes nettes souscrites de Sonnet. On sait simplement que celles-ci avaient atteint 12 M$ à la fin de 2016, dont 800 000 $ au Québec, selon MSA Research.

Malgré des résultats en hausse pour Sonnet, les investissements que fait Economical dans son assureur numérique ainsi que dans sa plateforme Vyne continuent d’avoir un effet négatif sur son ratio combiné en 2019. Cet effet est cependant moindre par rapport à 2018. Sonnet et Vyne ajoutent ainsi 3,8 % au ratio combiné d’Economical pour le quatrième trimestre de 2019, contre 4,5 % pour le quatrième trimestre de 2018. Ils ajoutent 3,8 % au ratio combiné pour l’ensemble de 2019, contre 6,1 % pour 2018. 

Pour revisiter les résultats d’Economical en 2019 :

Publicité
Sur le même sujet …