MENU

Plus de la moitié des PME ne sont pas couvertes contre les cyberattaques

par La rédaction | 30 septembre 2019 13h51

Près de la moitié (44 %) des petites et moyennes entreprises canadiennes n’ont aucun moyen de défense contre des possibles cyberattaques et 60 % n’ont pas de couverture d’assurance, révèle un sondage de Léger commandé par le Bureau d’assurance du Canada (BAC). Ce dernier tente de sensibiliser les PME aux risques auxquelles celles-ci font face en matière de cyberattaque.

Le sondage a été mené auprès de 300 dirigeants de PME qui embauchent moins de 500 employés.

« Les cyberattaques constituent une menace réelle pour les petites entreprises qui vendent des produits via le commerce électronique ou qui conservent des données électroniques sur leurs clients, note Ryan Stein, directeur exécutif, politique, auprès du BAC. Une faille dans le système technologique contenant ces informations peut paralyser ou ruiner une entreprise. »

Une PME sur cinq victime de cyberattaque

Près d’une entreprise sur cinq (18 %) a déjà subi une cyberattaque ou une brèche de données au cours des deux dernières années, dévoilent aussi les résultats du questionnaire. De ces entreprises, 37 % ont affirmé que l’incident leur avait couté plus de 100 000 $.

La moitié des entreprises sondées se disent toutefois conscientes qu’elles peuvent être vulnérables aux cyberattaques et 56 % sont préoccupées par les conséquences qu’une telle attaque pourrait avoir sur leurs activités.

Une protection méconnue

Le BAC souligne que « chaque police est différente et est adaptée aux besoins spécifiques du titulaire d’assurance ». Tout de même, le tiers des répondants ont indiqué ne pas savoir quelles dépenses sont incluses dans une police de cyberassurance.

« La couverture en assurance contre les cyberrisques est relativement récente, ajoute M. Stein. Cependant, les menaces qui pèsent sur les organisations et la possibilité de poursuites en justice sont des réalités dont les propriétaires d’entreprise doivent tenir compte. Nous vivons à une époque où de nombreuses entreprises mènent toutes leurs activités par voie électronique et dont la majorité des actifs se trouve dans les données qu’elles collectent. Plusieurs violations importantes de données personnelles ont affecté des dizaines de millions d’archives et couté des millions de dollars aux entreprises concernées. Les petites entreprises ne sont pas à l’abri des cyberattaques, et ces problèmes ne disparaitront pas. Nous sommes toutefois encouragés de voir que certaines de ces entreprises commencent maintenant à se pencher sur cet important problème. »

Publicité
Sur le même sujet …