MENU

Les employeurs doivent repenser les régimes collectifs

par Alain Thériault | 28 novembre 2019 13h10

Photo: Freepik

La firme d’actuariat-conseil Aon exhorte les employeurs canadiens à repenser leurs régimes d’avantages sociaux pour suivre l’évolution des attentes des employés.

Parmi les attentes dont doivent tenir compte les employeurs et qui favorisent le changement, un sondage d’Aon mené auprès des promoteurs de régimes révèle au premier plan la diversité, la conciliation travail-vie personnelle et les différences entre les générations.

Selon les résultats de ce sondage, les promoteurs devront faire preuve de souplesse et être ouverts à une plus grande flexibilité et une plus grande personnalisation des avantages, devant l’évolution démographique de l’effectif.

Flexibilité et diversité à la une

Les résultats d’Aon révèlent que l’employé d’aujourd’hui s’attend à des horaires de travail plus flexibles selon 84 % des participants au sondage. Il s’attend à du soutien à la conciliation travail-vie personnelle dans une proportion de 79 %, et à une approche claire quant à la santé mentale (78 %). Des options plus souples de conciliation des vies personnelle et professionnelle figurent aux attentes des employés, selon 77 % des promoteurs.

Les employés s’attendent aussi à un haut niveau de personnalisation des avantages sociaux (56 %) et à un accent sur la diversité et l’inclusion (51 %). « Une stratégie statique en matière d’avantages sociaux ne suffit plus », a déclaré Christine Than, conseillère principale, équipe nationale d’analytique, solutions pour la santé, chez Aon.

Selon Mme Than, les facteurs démographiques, la diversité et l’inclusion, et la technologie motivent les attentes changeantes des employés. Ces attentes « obligent les employeurs à être souples et ouverts à plus de flexibilité et de personnalisation dans les régimes d’avantages sociaux », ajoute-t-elle.

Enjeu de fidéliser les employés

Alors que 63 % des promoteurs interrogés ont déclaré que leurs régimes répondent aux besoins actuels en matière de diversité de la main-d’œuvre, 76 % ont affirmé que le besoin d’amélioration est en constante évolution et 87 % ont indiqué que les attentes des employés en matière d’avantages sociaux et d’expérience en milieu de travail ont changé.

Mme Than invite ainsi les promoteurs à éviter de faire du surplace. « Une stratégie statique en matière d’avantages sociaux ne suffit plus, dit-elle. Nous savons que de solides avantages sociaux peuvent contribuer à attirer et à fidéliser les talents, et de nombreux employeurs offrent des avantages sociaux conventionnels en matière de soins médicaux, de soins dentaires et d’assurance. »

Or, elle ajoute que la main-d’œuvre est en train de changer et les employeurs qui proposent des solutions uniques pourraient ne pas être en mesure de suivre le rythme de ceux qui proposent des offres plus flexibles et variées dans un marché du capital humain hautement concurrentiel.

Régimes nouveau genre

Selon 65 % des promoteurs sondés, les principaux objectifs sont de s’assurer que les régimes offrent les meilleurs prix, service et couverture sur le marché, et selon 62 % d’améliorer la satisfaction des employés. Offrir une saine gestion des couts et une bonne compréhension des couvertures par les employés revêt une importance particulière pour 61 % d’entre eux.

Pour ce qui est des prochaines années, près des deux tiers des promoteurs disent voir l’harmonisation des régimes prendre de l’importance, et 43 % estiment important de prendre en compte les préférences des employés basées sur le genre et l’âge. Parmi les nouvelles options d’avantages sociaux offertes par les promoteurs, Aon note l’affirmation de genre, la planification familiale et le traitement de l’infertilité, ainsi que les soins médicaux virtuels.

5 options courantes

Au fur et à mesure que la demande des employés pour plus de flexibilité et de choix augmente, les avantages facultatifs entièrement payés par l’employé peuvent combler les lacunes en ajoutant des choix adaptés aux besoins et au style de vie, estime Aon. Selon le sondage, les cinq principales assurances facultatives offertes par les employeurs sont :

  • L’assurance vie facultative (90 %)
  • L’assurance décès et mutilation accidentels facultative (72 %)
  • L’assurance voyage complémentaire (71 %)
  • L’assurance contre les maladies graves (49 %)
  • L’assurance maladie des retraités (44 %)
Publicité
Sur le même sujet …
AON