MENU

Les employeurs sous-estiment le nombre d’employés avec une maladie chronique, dit Sanofi

par La rédaction | 19 juin 2019 13h30

Selon la plus récente édition du Sondage Sanofi Canada sur les soins de santé, plus de la moitié des Canadiens qui bénéficient d’un régime d’assurance médicaments au travail ont reçu un diagnostic de maladie chronique, un chiffre sous-estimé par les employeurs.

L’enquête a révélé des lacunes dans les connaissances pouvant aider à guider les décisions des employeurs offrant des régimes de soins de santé aux employés. Un écart persistant est la sous-estimation par les employeurs de la présence de maladies chroniques dans leur main-d’œuvre, ce qui suggère qu’ils peuvent également sous-estimer l’impact négatif des maladies non gérées sur la productivité, indique le sondage.

« Les fournisseurs de régimes de soins de santé offerts par les employeurs peuvent utiliser ces résultats pour créer de nouveaux avantages sociaux et des initiatives de mieux-être axées sur le soutien aux participants atteints d’une maladie chronique, affirme Michael Mullette, président-directeur général de Sanofi Canada. Au cours des dernières années, les mesures de soutien en santé mentale ont connu une croissance positive, ce qui peut servir de modèle pour d’autres maladies chroniques importantes comme le diabète et les maladies cardiovasculaires. »

74 % des employés en faveur de la pharmacogénétique

L’enquête a révélé que 54 % des participants avaient reçu au moins un diagnostic de maladie ou d’affection chronique, leur nombre atteignant 69 % parmi les personnes âgées de 55 à 64 ans. Toutefois, les promoteurs estiment que seulement 39 % de leurs effectifs sont atteints d’une maladie chronique.

Environ 74 % des employés consentiraient à des tests pharmacogénétiques afin que les médecins puissent prescrire des médicaments personnalisés les plus susceptibles de bien fonctionner pour eux.

Quelque 45 % des employeurs estiment que le cannabis médical devrait être couvert par leur régime de soins de santé, contre 34 % en 2018. Environ 64 % des employés sont d’accord pour que le cannabis médical soit couvert.

Le nombre de médicaments couverts sous-estimé

Les employés et les employeurs sous-estiment considérablement le nombre de médicaments couverts par les régimes d’assurance-médicaments en milieu de travail et surestiment le nombre de médicaments couverts par les régimes d’assurance-médicaments provinciaux.

Les niveaux de soutien sont élevés parmi les employés (87 %) et les employeurs (84 %) pour un régime national d’assurance médicaments qui comblerait les lacunes en matière de couverture pour les Canadiens sans assurance ou sous-assurés, mais qui n’affecterait pas l’assurance médicaments en milieu de travail.

Publicité
Sur le même sujet …