MENU

Santé mentale : Jacques Goulet et Régis Labeaume font une annonce

par Hubert Roy | 25 février 2020 11h25

De gauche à droite : Régis Labeaume, maire de la Ville de Québec, Catherine Burrows, directrice générale adjointe de la Fondation Jeunes en Tête, et Jacques Goulet, président de Sun Life Canada.

Jacques Goulet, président de Sun Life Canada, a fait une annonce conjointe avec le maire de la Ville de Québec Régis Labeaume le 25 février.

Ainsi, ils ont annoncé la création d’un fonds d’investissement en santé mentale au montant de 100 000 $. Sun Life investira la somme de 75 000 $ sur trois ans et la Ville de Québec contribuera par un don de 25 000 $.

Cet investissement découle de l’engagement pris en décembre dernier par M. Goulet, qui agissait à titre de président d’honneur du 9e Bal du maire au profit de la Fondation Jeunes en Tête. Le Fonds sera d’ailleurs géré par cet organisme, qui le réinvestira pour sensibiliser les étudiants du premier cycle du secondaire à son programme sur la santé mentale, au dépistage précoce dans les écoles et pour intervenir dans le but d’accroitre l’accessibilité aux soins de santé pour les adolescents en difficulté.

« Les fonds annoncés aujourd’hui permettront à la Fondation Jeunes en Tête de multiplier son impact là où les besoins sont les plus criants, a commenté M. Goulet, En intervenant dès l’enfance, la Sun Life souhaite offrir aux jeunes des outils pour qu’ils se forgent une résilience pour les décennies à venir. Cela fait partie des actions de la Sun Life visant à bâtir des collectivités saines et durables, ce qui renforce notre raison d’être d’aider les gens à atteindre une sécurité financière durable et un mode de vie sain. »

La santé mentale chez les jeunes au Québec en quelques chiffres
  • La dépression est le premier facteur de risque au décrochage scolaire. Un jeune dépressif a 10 fois plus de risque de décrocher.
  • 5 % à 10 % des jeunes au secondaire vont souffrir d’une dépression. Cela représente de 50 à 100 jeunes dans une école de 1 000 élèves.
  • 55 % des adolescents de Québec considèrent que leur quotidien est stressant.
  • 2 élèves sur 10 au secondaire ont reçu un diagnostic médical pour au moins un trouble de santé mentale (anxiété, dépression ou trouble alimentaire).
  • 50 % des problématiques de santé mentale débutent avant l’âge de 14 ans et 75 % avant l’âge de 24 ans.
  • La dépression est la première cause de maladie et d’incapacité chez les adolescents, selon l’Organisation mondiale de la santé.
  • Plus du tiers des adolescents se situent à un niveau élevé de détresse psychologique.
  • 80 % des jeunes qui vont consulter en psychothérapie pour une dépression ou un trouble anxieux s’en sortent, selon l’Ordre des psychologues du Québec.
Publicité
Sur le même sujet …