MENU

Catastrophes naturelles : Swiss Re estime les pertes du 1er semestre à 34 G$

FLASHFINANCE | PRIVILÈGE DE VOTRE NIVEAU PRO
par Justine Montminy | 17 août 2018 13h30

Le rapport préliminaire Sigma du Swiss Re Institute estime que les catastrophes naturelles de la première moitié de l’année 2018 ont entrainé des pertes économiques de 34 milliards de dollars américains (G$ US). Ce nombre est assez bas selon le réassureur, puisqu’à pareille date l’an passé, les pertes s’élevaient à 58 G$ US.

Le mois dernier, Munich Re avait fait un constat similaire. Le réassureur avait indiqué dans un rapport que les pertes causées par des catastrophes naturelles du premier semestre de 2018 étaient à leur plus bas niveau depuis 2005.

Pertes sous la moyenne décennale

Les pertes économiques totales, incluant les catastrophes causées par les humains et les catastrophes naturelles, sont évaluées par Swiss Re à 36 G$ US. Selon le réassureur, la moyenne de la dernière décennie se situe à 125 G$ US.


Les pertes reliées aux catastrophes de 2008 à 2018


De toutes les pertes enregistrées en 2018, 20 G$ US étaient assurées. Swiss Re indique que près de 56 % des pertes économiques étaient assurées puisque la plupart des évènements se sont produits dans des zones avec un taux de pénétration d’assurance élevé.

Hiver rigoureux

De nombreuses tempêtes hivernales ont frappé l’Amérique du Nord, plus particulièrement les États-Unis, selon le rapport. Ces tempêtes ont entrainé des chutes de neige, des inondations et de la grêle causant des pertes économiques de 4 G$ US, dont 2,9 G$ US étaient assurés. Le rapport ne mentionne pas d’évènements précis ayant eu lieu au Canada.

C’est toutefois la tempête hivernale Friederike en Europe qui a été l’évènement le plus couteux du premier semestre de 2018. Celle-ci a entrainé des pertes importantes en Allemagne et aux Pays-Bas. Les pertes totales se sont élevées à 2,7 G$ US, dont 2,1 G$ de ces pertes étaient assurées. La France, la Belgique et le Royaume-Uni ont aussi été touchés par la tempête.

Incendies à prévoir

Swiss Re prévient que le temps chaud et les canicules de cet été risquent d’entrainer des pertes importantes au second semestre de 2018. Le réassureur estime que les pertes économiques seront entre autres causées par des incendies et des pertes agricoles.

Publicité