MENU

Collectif : l’étude Salveo cible 5 pratiques de gestion pour réduire les réclamations

par Hubert Roy | 21 novembre 2016 09h45

Photo : Freepik

Après cinq ans d’analyse de données, les chercheurs de l’étude Salveo ont identifié cinq pratiques de gestion pouvant aider les entreprises à réduire le taux de réclamation.

Les solutions visées touchent à la fois la santé mentale et l’invalidité. Manuvie est l’assureur partenaire de la diffusion des résultats de l’étude.

Les cinq pratiques de gestion sont :

  1. la conception des tâches basée sur les compétences et les centres d’intérêt des employés est 87 % plus susceptible de réduire les demandes de règlements ;
  2. la possibilité d’atteindre un équilibre entre le travail et la vie personnelle est 77 % plus susceptible de réduire les demandes de règlements ;
  3. la reconnaissance des employés est 74 % plus susceptible de réduire les demandes de règlements ;
  4. la promotion de l’activité physique est 69 % plus susceptible de réduire les demandes de règlements ; et
  5. la mise en œuvre de stratégies visant à aider les employés à maintenir une charge de travail raisonnable est 64 % plus susceptible de réduire les demandes de règlements.

« Nos recherches révèlent que l’adoption de pratiques de gestion spécifiques peut avoir un impact sur le nombre de demandes de règlement liées à des problèmes de santé mentale dans les petites comme dans les grandes entreprises, dit le professeur Alain Marchand, coresponsable de l’étude à l’Université de Montréal. Ces pratiques s’avèrent particulièrement efficaces pour prévenir les problèmes de santé mentale en milieu de travail et réduire les coûts associés aux demandes de règlement pour invalidité. »

Un investissement payant

« Les conclusions de l’étude Salveo révèlent qu’un investissement dans la santé et le mieux-être des employés peut avoir une influence favorable sur leur motivation et leur productivité, ajoute Donna Carbell, vice-présidente principale, assurance collective à Manuvie.

Depuis 2011, les professeurs Alain Marchand et Pierre Durand, coresponsables de l’étude Salveo, ont interrogé plus de 2 100 travailleurs de 63 entreprises de toutes tailles dans le cadre de cette étude réalisée conjointement par l’Université de Montréal, l’Université Laval et l’Université Concordia, en collaboration avec Manuvie. Les pratiques de gestion de 63 entreprises ont été analysées afin de mieux connaitre les facteurs de risque qui contribuent à l’apparition de problèmes de santé mentale et de proposer aux employeurs des pratiques de gestion susceptibles de faire baisser le taux de demandes de règlement liées à des problèmes de santé mentale. L’étude Salveo sur la santé mentale en milieu de travail a été financée en partie par les Instituts de recherche en santé du Canada et le Fonds de recherche du Québec – Santé, avec la participation de Manuvie.

Publicité
Sur le même sujet …