MENU

Courtage indépendant : Navacord souhaite créer un grand réseau canadien

par Hubert Roy | 02 décembre 2014 12h00

Trois cabinets de courtage du Canada anglais ont joint leurs forces à la fin de septembre pour former une nouvelle entreprise : Navacord. Ils souhaitent maintenant acquérir d’autres cabinets, dont les gestionnaires seront maintenus en place, pour former un grand réseau de courtiers indépendants à propriété canadienne.

Les trois cabinets fondateurs de Navacord sont Jones DesLauriers Insurance Management, Lloyd Sadd Insurance Brokers et Fairfax Financial Holdings. Ils travaillent depuis plus d’un an à leur projet d’intégration pour former un grand groupe pancanadien de courtiers indépendants.

« Nous avons fait appel à des consultants canadiens et américains pour évaluer la distribution d’assurance au Canada, a révélé Shawn DeSantis, président de Navacord, à FlashFinance.ca. Il y a de plus en plus de grands courtiers qui prennent de l’expansion au Canada, tels Hub, Marsh, AON ou encore Arthur J. Gallagher. Par ailleurs, les assureurs sont de plus en plus impliqués dans la distribution. Intact Corporation financière, Desjardins Assurances ou encore Johnson achètent des pans de la distribution. Nous en avons conclu qu’il manquait quelque chose pour les courtiers indépendants. »

Miser sur la culture entrepreneuriale

Navacord souhaite aussi miser sur la culture entrepreneuriale des propriétaires de cabinets de courtage indépendants du Canada. « Nous avons un programme pour réaliser une forte croissance. Nous voulons amener les membres de notre personnel de talent à devenir les futurs propriétaires de notre entreprise. Nous souhaitons renverser la tendance qui a cours présentement dans la distribution d’assurance canadienne. Nous voulons que les courtiers se sentent partie prenante de quelque chose de plus gros », précise M. DeSantis.

Il souligne que Navacord a reçu un bon accueil dans l’industrie depuis l’annonce de sa venue à la fin de septembre. « Nous avons suscité l’intérêt de plusieurs courtiers se questionnant sur leur succession. Nous voulons amener les courtiers entrepreneurs à travailler ensemble pour en faire un grand réseau de courtage canadien qui pourra bâtir son talent et développer des outils grâce aux économies d’échelle que nous réaliserons en étant regroupés », dit-il.

Modèle d’actionnariat simple

M. DeSantis affirme aussi que le modèle d’actionnariat de Navacord demeurera simple. L’entreprise possèdera les cabinets de courtage qui possèderont Navacord. M. DeSantis ne souhaite toutefois pas que Navacord soit vue uniquement comme un consolidateur.

« Nous voulons des partenaires pour bâtir une belle entreprise de courtage canadienne, partenaires qui auront une part d’actionnariat intéressante. Notre modèle se base sur le nombre de ceux-ci que nous pourrons aller chercher à travers le Canada. Nous voulons que les propriétaires des cabinets qui se joignent à nous restent impliqués dans l’entreprise qu’ils détenaient. Pour nous, la marque qu’ils ont développée est très importante, vu la valeur qu’elle a dans leur communauté », dit-il.

M. DeSantis dit aussi avoir eu quelques contacts avec des courtiers québécois. Il affirme de plus avoir reçu le soutien de plusieurs assureurs.

Faire plus grand

« Certains sont de grands supporteurs du canal indépendant, car les courtiers y sont de gros joueurs en assurance des entreprises. Ils aiment le fait que nous voulons demeurer indépendants, avec un actionnariat composé d’entrepreneurs. C’est ce qui manque en ce moment, selon nous, un grand réseau de cabinet de courtage canadien. Il y a plusieurs grands joueurs régionaux. On veut partir de cela et en faire quelque chose de plus grand », dit-il.

Publicité