MENU

De plus en plus de véhicules de loisir souscrits au Québec

par Justine Montminy | 02 mars 2018 07h00

De plus en plus de véhicules circulent sur les routes du Québec. C’est particulièrement vrai pour les véhicules de loisir.

Le rapport annuel sur les institutions financières 2016 écrit par l’Autorité des marchés financiers a présenté l’évolution du nombre de véhicules souscrits au Québec sur une période de 10 ans. Le rapport indique que toutes les catégories de véhicules ont connu un accroissement, à l’exception des motoneiges.

36 % moins de motoneiges en 10 ans

Les catégories des motocyclettes et des véhicules tout-terrain (VTT) présentent des hausses respectives de 36 % et de 24 % sur 10 ans, tandis que les véhicules utilitaires et les véhicules publics présentent des hausses de 14 % et 12 %. La catégorie des motoneiges présente quant à elle une diminution de 36 % pour la même période.

On retrouvait ainsi 252 000 motos sur nos routes en 2016. Il y a 10 ans, il y en avait 67 000 de moins. Quant au VTT, il y avait 313 376 bolides du genre sur nos routes en 2016, une hausse de près de 61 000 véhicules sur 10 ans. C’est toutefois l’inverse pour les motoneiges. L’hiver doux enregistré en 2016 a fait chuter à 126 796 le nombre de motoneiges en 2016. Un an plus tôt, il y en avait 181 210. Il y a 10 ans, on en retrouvait près de 200 000.

Les primes augmenteront

Le rapport présente aussi l’évolution de la prime moyenne souscrite pour les autres catégories de risques liés à l’assurance automobile au Québec. Les catégories de risque des motoneiges et des véhicules utilitaires ont toutes les deux vu leur prime moyenne souscrite augmenter au cours de l’année 2016. Les hausses pour ces deux catégories de véhicules sont respectivement de 38,3 % et 2,7 %.

Pour ce qui est des véhicules de tourisme, la prime moyenne souscrite pour cette catégorie a augmenté de 1,9 % en 2016. Bien qu’il s’agisse d’une deuxième hausse consécutive, la prime moyenne souscrite a diminué de 4,2 % sur une période de 10 ans.

Selon des recherches effectuées par l’Autorité en 2016, « deux assureurs, représentant 2,7 % du marché des voitures de tourisme, prévoient une diminution de leurs tarifs au cours de l’année 2017. Tandis que 43 assureurs représentants 90 % du marché, envisagent une hausse pour 2017 ».

Certaines catégories de véhicules voient leurs primes moyennes souscrites diminuer d’année en année. C’est le cas des véhicules publics, qui observent une diminution de leur prime moyenne souscrite pour une 3e année consécutive et pour les véhicules tout-terrain qui, quant à eux, observent une diminution de leur prime moyenne souscrite pour la dixième année consécutive.

Explosion de la prime moyenne en motoneige

Un autre facteur qui peut expliquer la baisse de popularité de la motoneige est que sa prime moyenne a subitement explosé. En 2015, elle était de 175 $. Elle a augmenté de 70 $ en 2016, pour passer à 242 $, soit une hausse de 29 %.

C’est aussi la première fois en 10 ans que la prime moyenne en motoneige au Québec franchit le cap des 200 $. En 2006, elle s’établissait à 112 $.

Publicité
Sur le même sujet …