MENU

Excel incite ses conseillers à joindre le RICIFQ

par Hubert Roy | 29 juin 2012 13h24

Force financière Excel incitera ses 2 000 conseillers à devenir membres du Regroupement indépendant des conseillers de l’industrie financière du Québec (RICIFQ) et à obtenir leur label d’éthique professionnelle.
Le RICIFQ vise la barre des 2 000 membres d’ici la fin de l’année. Son président, René Auger, vient d’obtenir un sérieux coup de pouce en ce sens avec cette annonce.

Le label est une attestation que le RICIFQ décernera au membre qui aura suivi une formation en conformité et réussi l’examen préparé par l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM). La première cohorte est prévue en janvier prochain. Le vice-président du RICIFQ, Léon Lemoine, a indiqué que le programme permettra éventuellement d’acquérir 20 unités de formation continue (UFC) en conformité par cycle de deux ans, et peut-être jusqu’à 30 dans le futur.
La Chambre de la sécurité financière exige entre autres de ses membres qu’ils obtiennent 10 UFC par cycle de deux ans, dont 3 UFC élaborées par elle. Le prochain cycle se termine le 30 novembre 2013.

C’est l’aspect de la conformité de l’offre qui a séduit le président d’Excel, James McMahon. Récemment passé sous le giron du Groupe financier Horizons, Excel fait partie du plus gros agent général, avec 4 500 conseillers au Canada. M. McMahon a annoncé qu’il recommandera le label à tous ses conseillers du Québec. « Nous ferons la promotion du label auprès de nos conseillers et nous les inciterons à devenir membres du RICIFQ. »

Il accorde son soutien à ce label parce qu’il permettra, selon lui, de rassurer encore plus le public. « Les régulateurs ont une chose en tête : la protection du public. L’Autorité des marchés financiers nous demande de nous prendre en main. Nous l’avons fait en déposant auprès d’eux un mémoire sur l’encadrement des agents généraux. Le RICIFQ le fait en proposant un label de conformité. Il met un sceau de crédibilité sur la profession. »

M. McMahon croit que le label permettra aussi d’abaisser les couts d’assurance responsabilité des conseillers. Excel applique elle-même depuis cinq ans un programme de conformité avec formation et assurance responsabilité regroupée. « En cinq ans, nous n’avons eu aucune réclamation, dit-il. Nous y sommes parvenus avec notre formation auprès des conseillers et en travaillant de près avec les assureurs. »

Excel offre à ses conseillers un programme assuré par la Lloyd’s de Londres et distribué par La Turquoise. C’est aussi le programme que le RICIFQ a annoncé qu’il allait offrir à ses membres lors de son assemblée générale. Le label permettra à ses détenteurs d’obtenir un rabais de primes d’assurance responsabilité de 5 % auprès de La Turquoise. Ce rabais s’ajoute à celui de 15 % qu’offre déjà le cabinet aux membres du RICIFQ.

« Nous voulons rehausser l’image des conseillers, qui a été passablement écorchée ces dernières années par la crise et les fraudes », dit le président du RICIFQ. « Le label d’éthique est notre fusée pour nous propulser. Il manquait l’essence : Excel nous l’apporte. Nous espérons que cet appui influencera les autres agents généraux à faire de même. »

Par l’entremise de sa firme Deontologie.ca, Michel Mailloux dispensera la formation qui mène à l’examen, puis au label. Il a révélé à FlashFinance.ca qu’il fallait réécrire trois parties de son programme existant pour répondre aux exigences du RICIFQ. Il s’agit de la loi contre le blanchiment d’argent, le plan de continuité en affaires et la liste nationale des numéros de téléphones exclus (LNNTE).

René Auger a pour sa part ajouté que les membres seront intéressés par l’obtention volontaire du label. « Les conseillers ont tellement de contraintes dans l’industrie. Nous aurons un meilleur impact avec un programme volontaire. »

Publicité