MENU

Genstar entend vendre sa participation dans Groupe Financier Horizons

par Serge Therrien | 09 septembre 2016 09h15

Le fonds de capital-risque Genstar Capital a décidé de vendre sa participation dans l’agent général Groupe Financier Horizons. Selon des sources près du dossier, Genstar possède actuellement 75% du capital-actions de l’entreprise, les cadres supérieurs se partageant le solde de l’actionnariat. Genstar était devenu actionnaire de Groupe Financier Horizons en 2010.

La décision de Genstar s’appuie sur sa stratégie d’investissement. Le fonds est spécialisé dans des investissements privés auprès d’entreprises de taille moyenne actives dans les secteurs des logiciels, des services financiers, de la technologie industrielle et des soins de santé.

Un BAIIA de l’ordre de 30M$

Genstar investit dans des entreprises dont le BAIIA (bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement) est supérieur à 10M$ et qui cherchent des injections de capitaux de l’ordre de 50 M$ à 300 M$.

Selon nos sources, le BAIIA de Horizons serait aujourd’hui de l’ordre de 30M$. Selon des ratios de vente observés dans les réseaux de distribution de l’industrie, la valeur marchande de l’agent général serait de l’ordre de 300 M$. Or, toujours selon la stratégie de Genstar, le fonds de capital-risque tend à préparer sa sortie lorsque le BAIIA des entreprises dans lesquelles elle est actionnaire atteint 30 M$ et le plafond d’investissement est de 300 M$.

Une décision connue depuis quelque temps

Selon des conseillers en sécurité financière près du dossier, on dit connaître la décision de Genstar depuis quelque temps puisque son président et chef de la direction J. Ryan Clark a laissé savoir auprès de nombreuses personnes qu’il aimerait qu’une transaction éventuelle soit conclue avant la fin de l’année 2016. Jointe à son siège social en Californie, Genstar n’entend pas commenter avant que toute transaction ne soit annoncée, a précisé son porte-parole Chris Tofalli. Du côté de Groupe Financier Horizons, son PDG John Hamilton a aussi affirmé qu’il ne pouvait commenter l’information.  

Une avenue fréquente chez les fonds de capital-risque

Cette sortie après sept ans est aussi une avenue fréquente observée chez les fonds de capital-risque. D’ailleurs, sur son site, Genstar affirme que dès son entrée, elle prépare avec l’équipe dirigeante une stratégie de sortie.

Selon plusieurs personnes qui ont requis l’anonymat, parmi les acheteurs possibles, on peut penser à un autre fonds de capital-risque dont les stratégies de placement sont d’investir dans des entreprises dont le BAIIA est supérieur à 30M$. De tels fonds visent alors à le doubler sinon plus à l’intérieur d’une période d’environ 7 à 10 ans.

Des compagnies d’assurance sont aussi dans la liste des acheteurs potentiels.

Publicité
Sur le même sujet …