MENU

Intact connait un bon troisième trimestre

par Andrea Lubeck | 08 novembre 2017 13h30

Charles Brindamour

Intact Corporation financière connait des résultats positifs au troisième trimestre de 2017, enregistrant un résultat opérationnel net de 219 millions de dollars (M$), en hausse de 82 M$ par rapport aux 137 M$ enregistrés à la même période l’an dernier. Pour les neuf premiers mois de l’année, ce résultat s’élève à 535 M$, contre 448 M$ pour la période correspondante en 2016, une variation de 87 M$.

Son ratio combiné s’est également amélioré pour s’établir à 91,8 %, une baisse de 5,2 %, alors qu’il était de 97 % au T3 2016. Intact explique que les conditions météorologiques moins difficiles, un bon rendement sous-jacent et une évolution moins favorable des sinistres des années antérieures expliquent cette amélioration. Pour l’année en cours, le ratio combiné est de 95 %, contre 96,2 % pour les neuf premiers mois de 2016.

Croissance stable des primes directes souscrites stable

Intact connait une croissance stable des primes directes souscrites par rapport au troisième trimestre de l’an dernier. Celles-ci se situent à 2,09 milliards de dollars (G$), une croissance de 1 % par rapport à l’an dernier, alors qu’elles étaient à 2,19 G$.

Le produit net de souscription s’est établi à 170 M$ au troisième trimestre 2017, une augmentation de 109 M$ par rapport au trimestre correspondant de 2016. Pour l’exercice à ce jour, il est de 308 M$, soit 86 M$ de plus qu’à la même période l’an dernier.

Le secteur automobile toujours en difficulté

Si le bilan général d’Intact est dans le vert, son secteur automobile des particuliers en arrache. En effet, les primes n’ont pas augmenté pour le trimestre et son ratio combiné s’élève à 105,1 %, un chiffre supérieur aux provisions. Ce résultat a mené à une perte nette de souscription de 50 M$, comparativement à 41 M$ pour l’exercice précédent.

« Les résultats du secteur de l’assurance automobile des particuliers ont été décevants, souligne Charles Brindamour, chef de la direction d’Intact. Nous avons adopté une position plus prudente par rapport au passif des sinistres suite à une revue exhaustive dossier par dossier et un examen actuariel. De plus, nous prenons de nouvelles mesures pour contrer l’inflation plus élevée que prévu des couts liés aux dommages matériels. Notre discipline dans ce secteur devrait permettre de ramener le ratio combiné autour de 95 % au cours du prochain exercice. »

Publicité
Sur le même sujet …