MENU

L’assurance dirigeants et administrateurs est peu rentable pour les assureurs américains

par Justine Montminy | 27 avril 2018 09h45

Photo : Freepik

Les produits d’assurance en responsabilité professionnelle pour les dirigeants et administrateurs ont entrainé des pertes pour les assureurs américains en 2017, selon un rapport de la firme de notation A.M. Best.

Le ratio des couts de défense et de contrôle de ces polices est passé à 77,2 % en 2017 contre 65,6 % en 2016, indique le rapport. Ce dernier précise que ces pertes sont causées par une augmentation du nombre de réclamations.

Selon la firme, la détérioration de 11,6 points sur ce type de produits est la plus grande expérimentée par l’industrie de l’assurance de dommages américains depuis 2011. Il s’agit aussi du plus gros ratio de perte rapportée depuis la même année.


Responsabilité professionelle administrateurs et dirigeants – Primes directes souscrites et pertes directes et ratio des couts de défense et de contrôle


De plus en plus de poursuites

L’augmentation du nombre de réclamations est principalement attribuée à une hausse des recours collectifs aux États-Unis pour 2017, rapporte A.M. Best. Selon le Securities Class Action Clearinghouse, un nombre record de 412 poursuites ont été déposées en recours collectifs en 2017. Ce chiffre représente une augmentation de 52 % par rapport à celui de 2016.

Bien que les montants moyens des recours collectifs aient considérablement diminué, passant de 72 millions de dollars américains (M$ US) en 2016 à 18,2 M$ US en 2017, la hausse du nombre de litiges aura un plus grand impact sur les résultats financiers des entreprises, explique A.M. Best.

La rentabilité continuera de diminuer

Malgré la hausse des réclamations, le cout des primes est sensiblement resté le même depuis 2014. Selon une étude des conditions de marché de 2018 du cabinet de courtage Arthur J. Gallagher, la plupart des assureurs ont choisi de ne pas modifier leurs primes, bien qu’ils aient encouru des pertes en 2017.

Toujours selon le cabinet, tant que la compétition empêche les compagnies d’implanter des augmentations de primes, la rentabilité des polices d’assurance en responsabilité professionnelle pour les administrateurs et dirigeants continuera de diminuer. 

Publicité