MENU

Les babyboumeurs inquiets de vivre plus vieux que leur fortune

par Andrew Rickard | 07 juillet 2014 11h12

Selon un récent sondage mené par la Banque Scotia, plus d’un tiers des babyboumeurs canadiens s’inquiètent de vivre plus longtemps que leur fortune. L’étude de la Banque Scotia révèle qu’alors que plusieurs babyboumeurs canadiens croient qu’ils seront plus actifs (62 %), relativement plus à l’aise financièrement (54 %), retraités plus longtemps (44 %) et plus en santé (41 %) que leurs parents, 44 % restent inquiets de ne pas avoir assez d’argent pour survivre à leurs vieux jours.

Seulement 13% des individus sondés croient avoir fait une bonne dose de planification de leurs besoins à la retraite. 39 % indiquent en avoir fait un peu et 31 % soulignent avoir fait de la planification, sans en préciser la quantité. Environ 15 % des répondants admettent avoir fait peu ou pas de planification de retraite. « Les Canadiens vivront plus longtemps et plus en santé que les générations précédentes et avec ceci vient la nécessité d’avoir les fonds pour vivre la retraite qu’ils avaient planifiée », a commenté Andrew Pyle, un gestionnaire de compte senior chez ScotiaMcLeod. « Le budget du retraité n’est pas différent de celui du travailleur – noter les revenus et noter les dépenses. »

Publicité