MENU

Les babyboumeurs ne parlent pas à leur conjoint de la retraite

par Andrew Rickard | 22 juillet 2014 11h10

La majorité des babyboumeurs canadiens n’ont pas discuté de leur plan de retraite avec leur conjoint.

Le sondage annuel de RBC sur les mythes et les réalités de la retraite révèle que 68 % des Canadiens de plus de 50 ans toujours au travail n’ont pas encore parlé avec leur conjoint du genre de vie qu’ils aimeraient mener une fois à la retraite. Les répondants étaient particulièrement réticents à parler des invalidités à un âge avancé, 86 % étaient hésitants à aborder le sujet des problèmes de santé chez l’un ou l’autre membre du couple alors que 81 % ne voulaient pas parler de la façon dont l’un gérera sa vie une fois l’autre décédé.

Un autre 65 % était réticent à parler des activités qu’ils feraient une fois à la retraite et les conjoints avaient quelques fois des plans différents. Alors que 57 % des hommes pensaient passer plus de temps avec leur épouse, seulement 52 % des femmes pensaient la même chose. Les femmes indiquaient être plus intéressées à passer du temps en famille (53 % contre 37 % des hommes), avec des amis (51 % contre 36 %) et à travailler comme bénévole (63 % contre 50 %).

Le sondage révèle aussi que seulement 36 % des répondants ont discuté de la façon de financer leur retraite et de l’endroit où ils allaient la passer.

Publicité
Sur le même sujet …