MENU

Les dépenses des régimes publics d’assurance médicaments en hausse de 2 % en 2016-2017

par La rédaction | 12 septembre 2018 13h30

Photo : Unsplash

Selon le rapport CompassRx du Conseil d’examen du prix des médicaments brevetés (CEPMB), les dépenses des régimes publics d’assurance médicaments ont augmenté de 1,9 % en 2016-2017, atteignant un total de 10,7 milliards de dollars (G$). La croissance en 2015-2016 a toutefois été nettement supérieure à 10,8 %.

L’étude comprenait les régimes publics d’assurance médicaments suivants de la Colombie-Britannique, l’Alberta, la Saskatchewan, le Manitoba, l’Ontario, le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse, l’Île-du-Prince-Édouard, de Terre-Neuve-et-Labrador et du Programme de services de santé non assurés de Santé Canada.

Utilisation accrue de médicaments plus couteux

Selon le CEPMB, l’augmentation du cout des médicaments dans les régimes publics en 2016-2017 est attribuable à une plus grande utilisation de médicaments plus couteux, à une réduction des économies de médicaments génériques et à une diminution des médicaments antiviraux à action directe (AAD). Les médicaments les plus couteux (autres que les AAD) continuent d’être le facteur le plus déterminant, entrainant une hausse des couts de 4,4 % en 2016-2017. »

L’étude a révélé que les médicaments dont le cout annuel de traitement dépassait 10 000 $ ont augmenté de 17,2 %. « Ces médicaments à cout élevé étaient utilisés par moins de 2 % des bénéficiaires de régimes publics d’assurance médicaments et représentaient près de 28 % du cout total des médicaments en 2016 et 2017. »

Substitutions génériques et biosimilaires

Les économies de couts liées aux réductions de prix et aux substitutions génériques et biosimilaires ont diminué de manière régulière, passant de -9,2 % en 2012/13 à -2,8 % en 2016/17, après la réduction de l’impact des réformes des brevets et des prix génériques, dit le rapport.

Publicité
Sur le même sujet …