MENU

Les entrepreneurs de la génération Y misent sur les avantages sociaux

par Mathieu Carbasse | 20 octobre 2016 11h30

Selon le dernier Rapport sur les petites entreprises publié par Manuvie, près de la moitié (45 %) des entreprises appartenant à des propriétaires de la génération du millénaire (ou génération Y) offrent des programmes de mieux-être dans leur régime d'avantages sociaux, alors que seulement 22 % des petites entreprises appartenant à des propriétaires de la génération du baby-boom en offrent un.

Un phénomène similaire a été observé avec les régimes de retraite collectifs. En effet, 44 % des entreprises appartenant à des propriétaires de la génération du millénaire ont établi un régime de retraite collectif pour leurs employés comparativement à 20 % des propriétaires de la génération du baby-boom.

« Lien étroit entre investissement dans la santé et prospérité des employés »

« Les conclusions de notre enquête établissent un lien étroit entre l'investissement dans la santé et la prospérité des employés et la force de leur engagement et de leur productivité, explique Donna Carbell, vice-présidente principale, Assurance collective à Manuvie. Les propriétaires de la génération du millénaire comprennent bien ce qui attire et fidélise les gens de leur génération et ils vont assurément chercher les meilleurs talents en implantant des régimes d'assurance collective dès que possible. »

Les propriétaires de la génération du millénaire représentent un quart des propriétaires de petites entreprises au Canada selon les conclusions de l'enquête menée par Manuvie et ceux-ci sont très à l'aise de demander des conseils sur l'exploitation de leur entreprise.

Travailler avec un conseiller d’entreprise

Alors que 60 % des propriétaires de petites entreprises affirment avoir travaillé avec un conseiller d'entreprise, près de 70 % des propriétaires d'entreprise de la génération du millénaire qui ont travaillé avec un conseiller disent avoir retenu les services d'un conseiller au moment de démarrer leur entreprise comparativement à 46 % des propriétaires de la génération du baby-boom.

De plus, 34 % des propriétaires d'entreprise de la génération du millénaire disent avoir embauché un spécialiste des ressources humaines (RH) avant de démarrer leur entreprise, alors que seulement 10 % des propriétaires de la génération du baby-boom en ont embauché un au cours de leurs six premiers mois d'activité.

« Ces conclusions contredisent manifestement la croyance populaire que les gens de la génération du millénaire se fient uniquement à ce qui se trouve sur Internet ou aux applications plutôt que de demander conseil, ajoute Donna Carbell.  Un spécialiste des RH ou un conseiller d'entreprise avisé sait que les entrepreneurs de la génération du millénaire adoptent une approche différente pour l'exploitation et la croissance de leur entreprise. »

Publicité