MENU

Les investisseurs apprécient peu les conseils en assurance

par Alain Thériault | 26 juin 2015 13h06

Alors qu’un conseiller en épargne collective sur 5 offre aussi des conseils en assurance, les investisseurs sont à peine plus d’un sur 10 à les apprécier, révèle un sixième sondage sur la retraite de Fidelity Investments, effectué cette fois auprès de 1400 clients de 45 ans et plus.

fidelity_graph

Au chapitre des conseils connexes aux fonds communs que ces représentants offrent, ceux qui touchent la planification de la retraite et du revenu de retraite remportent la faveur d’une majorité d’investisseurs. La planification fiscale et les conseils sur d’autres objectifs d’épargne figurent aussi dans les services que les investisseurs apprécient le plus.

Le rapport Retraite 20/20 de Fidelity révèle en outre que 91 % des investisseurs font confiance aux conseils qu’ils reçoivent. Chez les retraités sondés, 47 % disent avoir pris leur retraite à l’âge prévu « ou presque », et 45 % plus tôt que prévu. Le portrait change chez les préretraités de l’échantillon, dont 51 % prévoient travailler à temps plein ou à temps partiel, même après avoir pris leur retraite de leur emploi actuel.

Les deux tiers des préretraités considèrent l’inflation comme l’ennemi numéro un de leur revenu de retraite. La moitié des retraités craignent le même risque. Un taux d’inflation de 2 % peut réduire le pouvoir d’achat du retraité de 40 % sur une période de 25 ans, révèlent par ailleurs les recherches de Fidelity. Plusieurs investisseurs craignent également l’impact des soins de santé et de la longévité sur leur revenu de retraite.

Publicité
Sur le même sujet …