MENU

Les primes d’assurance auto publique et privée évoluent différemment

par Aurélia Morvan | 30 septembre 2019 11h45

Photo: Freepik

Au Québec, la prime d’assurance automobile couvrant les dommages matériels augmente, quand celle couvrant les dommages corporels baisse. C’est ce qui transparait du rapport annuel de gestion 2018 de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), publié en septembre 2019.

Plus des trois quarts de la prime pour le privé

Selon la SAAQ, la prime d’assurance auto moyenne était de 753 $ en 2017. Ce montant comprend la prime d’assurance automobile souscrite auprès de la SAAQ pour les dommages corporels et celle souscrite auprès d’un assureur privé pour les dommages matériels.

La SAAQ a indiqué au Journal de l’assurance que la prime souscrite auprès d’elle s’élevait à 121 $ en 2017. « Ce montant correspond à la prime d’assurance pour un permis de conduire classe 5, sans point d’inaptitude, additionnée à la prime d’assurance pour l’immatriculation d’un véhicule de promenade », précise la SAAQ. La prime souscrite pour les dommages corporels représentait donc 16 % de la prime d’assurance auto moyenne payée au Québec cette année-là.

Mathématiquement, cela veut donc dire que la prime moyenne souscrite auprès d’un assureur privé était de 632 $ en 2017. Celle-ci représentait donc 84 % de la prime auto moyenne payée par les Québécois. Il est à noter que l’Agence statistique d’assurance générale (ASAG) estimait pour sa part la prime moyenne souscrite auprès d’un assureur privé à 661 $ en 2017 et à 717 $ en 2018, au Québec.

La part du privé en augmentation

Entre 2015 et 2017, la prime moyenne d’assurance auto a baissé de 3,7 %. Cette baisse s’explique par la chute de 34 % de la prime moyenne payée à la SAAQ. Une chute contrebalancée par la hausse de 5,7 % de la prime moyenne payée par les Québécois pour l’assurance auto privée.

Les données colligées par la SAAQ pour l’année 2018 seront dévoilées dans son rapport annuel de gestion 2019, en 2020.

Publicité
Sur le même sujet …