MENU

Les ventes de fonds distincts battent en retraite

par Alain Thériault | 06 février 2019 13h30

Au troisième trimestre de 2018, les ventes de fonds distincts en termes de primes ont reculé de 4 % par rapport au même trimestre de 2017, pour s’établir à 2,2 milliards de dollars (G$), révèle le dernier rapport de LIMRA sur les ventes de rente au Canada.

Le recul est encore plus accentué depuis le début de l’année. Les fonds distincts ont engrangé des ventes de 7,3 G$ en termes de primes, dans la période du 1er janvier au 30 septembre 2018. Il s’agit d’un recul de 8 %, comparativement à la même période de 2017.

Les résultats présentés par LIMRA portent à la fois sur les fonds distincts en période d’accumulation, et sur les produits de décaissement qui s’ensuivent, lorsque le fonds arrive à échéance. Cette remarque s’applique également à la catégorie des rentes fixes. Elle représente soit les dépôts à termes en période d’accumulation, soit les produits de décaissement qui s’ensuivent. La troisième catégorie est un produit qui combine rente fixe et fonds distincts.

Rentes fixes et combinaisons ont la cote

Du côté des rentes fixes (dépôts à terme), les ventes ont augmenté de 17 % au troisième trimestre de 2018, par rapport au même trimestre de 2017, pour s’établir à 514 millions de dollars (M$). Dans la période du 1er janvier au 30 septembre 2018, les ventes de rentes fixes ont augmenté de 13 % comparativement à la même période de 2017, pour s’établir à 1,6 G$.

Les ventes des produits qui combinent fonds distincts et rentes fixes ont augmenté de 5 % au troisième trimestre de 2018, par rapport au même trimestre de 2017, pour s’établir à 784 M$. Dans la période du 1er janvier au 30 septembre 2018, les ventes de ces combinaisons sont à la hausse de 7 % comparativement à la même période de 2017. Elles se sont établies à 2,6 G$.

Où va l’argent ?

Lors des trois premiers trimestres de 2018, les ventes de fonds distincts en termes de prime se sont réparties à 42 % vers les fonds REER, 32 % vers les fonds non enregistrés, 11 % vers les fonds enregistrés de revenu de retraite (FERR), 10 % vers les comptes d’épargne libre d’impôt (CELI) et 5 % vers les fonds de revenu viager (FRV).

Durant cette période, les ventes de rentes fixes se sont dirigées à 60 % vers les rentes immédiates. Le reste des primes vendues se sont réparties entre les dépôts à terme en accumulation (35 %), et la catégorie FERR/FRV (5 %).

Les primes résultant des ventes de produits combinés se sont massivement dirigées vers les fonds distincts (86 %). Les autres 14 % sont allées aux rentes fixes.


Actifs de rentes fixes et de fonds distincts par produits


Actif stable

À la fin du troisième trimestre de 2018, l’actif total des rentes au Canada atteignait un peu plus de 139,1 G$. L’évolution de l’actif demeure stable : au 3e trimestre de 2018, il a diminué de moins d’une demie de 1 %, par rapport au deuxième trimestre de 2018.


Tendances dans l’évolution de l’actif total en rentes


Lisez ou relisez les comptes-rendus du Journal de l’assurance des rapports sur les ventes d’assurance vie individuelle et sur les ventes d’assurance maladies graves de LIMRA.

Publicité
Sur le même sujet …