MENU

Loi anti-pourriels : la FCEI déplore la confusion

par Sandrine Champigny | 30 juin 2014 11h10

62% des chefs de PME au Canada n’ont pas encore pris de mesure pour se conformer à la nouvelle loi anti-pourriel, selon un sondage mené auprès de 5 403 répondants par la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI). Alors que la loi entre en vigueur le 1er juillet prochain, seulement 8% des chefs de PME québécoises estiment être au fait de la loi.

« La plupart des propriétaires de PME ne se sentent pas concernés, car ils ne considèrent pas que leurs communications avec leurs clients sont des pourriels », indique la vice-présidente principale et porte-parole nationale de la FCEI, Martine Hébert, dans un communiqué. Selon la FCEI, le soutien et l’information fournis par le CRTC ne sont pas suffisants pour les personnes concernées.  La FCEI souhaite voir les PME qui envoient peu de courriels ou qui ne seraient pas en mesure d’appliquer la loi être exemptées de celle-ci.

 

Publicité
Sur le même sujet …