MENU

Projection à 0% : seule avenue pour connaître le vrai coût d’une vie universelle

par Vicky Poitras | 31 mai 2007 19h33

Pour connaître le coût réel d’une assurance vie universelle, un expert conseille une avenue radicale et sans camouflage : projeter le rendement du fonds d’accumulation à un taux de 0% et ce, sans tenir compte des bonis accordés par la police.C’est, entre autres, ce que préconise Pascal Di Lillo, directeur senior aux ventes chez un compte national majeur. Artisan principal dans le développement de la vie universelle chez Empire Vie dans les années 90, M. Di Lillo a toujours clamé qu’on ne peut raisonnablement comparer des produits d’assurance vie universelle entre eux si l’on n’en connaît pas le coût pur d’assurance. Et c’est ce coût qui apparaît dans les logiciels d’illustration lorsque l’on projette les rendements du fonds d’accumulation à 0%.

Un exercice particulièrement salutaire quand vient le temps de proposer une solution à un client disposé à investir des sommes importantes dans sa police.

C’est ce que soutient celui qui négocie actuellement un dossier d’assurance vie universelle représentant plus de 30 000$ de primes totale annuelle. « Je ne ferai pas nécessairement un tel exercice pour une police à coût nivelé et à prime annuelle minimum de 300$, explique M. Di Lillo. Mais mon marché principal, ce sont les polices avec prime excédentaire. »

Une des caractéristiques que découvre M. Di Lillo en effectuant des projections à 0%, c’est que le taux d’assurance renouvelable (TRA) annuellement est souvent meilleur marché à long terme que le taux nivelé, lorsqu’il s’agit d’une stratégie d’accumulation.

« Le TRA représente un coût croissant. Mais si on maximise l’accumulation dans la police, le rendement du fonds va compenser pour l’augmentation du TRA », indique Pascal Di Lillo. La comparaison à 0% permet de connaître exactement la prime minimum qui sera requise pour une police qui doit se payer dans une période donnée, par exemple 10 ans.

Pascal Di Lillo s’est livré à l’exercice avec les polices de quatre compagnies. À noter que les taux utilisés datent de la fin de l’année 2006. Or, M. Di Lillo estime que les taux changent régulièrement, mais de peu. Il ajoute que la comparaison vise davantage à faire ressortir les divers éléments de coût qui composent le prix global d’une assurance vie universelle.

Publicité
Sur le même sujet …