MENU

REER 2008 : investisseurs en fonds distincts et en fonds commun pensent différemment

par Vicky Poitras | 29 mai 2008 18h51

La période 2008 des REER a montré une différence certaine entre le comportement des investisseurs optant pour les fonds communs de placement de ceux optant pour les fonds distincts.Du côté des fonds communs, ce sont les fonds du marché monétaire qui ont été les plus populaires. Du côté des fonds distincts, ce sont les fonds équilibrés qui l’ont été, explique Geraldo Ferreira, vice-président, investissements, Aegon Fund Management et Transamerica Life Canada.

Chez Aegon et Transamerica, les fonds équilibrés ont représenté 79 % des entrées pour les trois premiers mois de 2008 – un record. « Je n’ai jamais vu rien d’aussi élevé », souligne M. Ferreira. Les entrées pour la même période en 2007 étaient de 68 %. « On note une véritable tendance vers les fonds équilibrés attribuable en grande partie à la volatilité. » La catégorie des fonds équilibrés comprend les fonds distincts individuels de l’entreprise et ses portefeuilles équilibrés.

Il ajoute que dans le cas des fonds distincts, il existe toujours un penchant pour les fonds équilibrés, car les investisseurs qui choisissent ces placements sont en général plus prudents ou plus âgés et ils planifient leur succession. Cette année, toutefois, ce penchant s’est accentué.

Le portrait global de l’industrie confirme cette observation. Iassen Tonkovski, analyste principal chez Investor Economics, explique que si les investisseurs ont principalement préféré les fonds à court terme pour ce qui est des fonds communs de placement, « du côté des fonds distincts, les fonds à court terme ont enregistré des entrées nettes de 334M$ au premier trimestre, tandis que les fonds à long terme ont recueilli
1,3 milliard$ (G$)».

Il y a un an, les entrées nettes se chiffraient respectivement à 36M$ et à 1,8G$. « L’aspect assurance des fonds distincts – garanties à l’échéance et au décès, réinitialisation – explique surtout la différence d’expérience du segment. »

D’autre part, le 37e Indice de confiance des épargnants Manuvie, un sondage national effectué pour Financière Manuvie, réalisé en mars, montre que les fonds distincts sont « probablement les instruments de placement les moins bien compris » des consommateurs.

Selon Doug Conick, vice-président, fonds de placement, chez Manuvie, il faut renseigner davantage les conseillers au sujet de ces fonds. Ceux qui traitent avec des clients nerveux peuvent utiliser ces fonds comme un instrument de placement qui les incitera à conserver leurs placements en période de volatilité des marchés, car les fonds distincts sont « rassurants et protègent contre le risque de baisse ». Cette stratégie est préférable aux placements d’attente dans les fonds du marché monétaire, les comptes d’épargne ou les CPG, dit-il.

Publicité