MENU

UV Mutuelle amorce un grand virage pour devenir un assureur à la fine pointe de la technologie

par Alain Thériault | 25 janvier 2018 07h00

Christian Mercier, Jean-Mathieu Sigouin et Julie Michaud répondent aux questions de notre journaliste, Alain Thériault.

Photo: Studio K (Élodie Kergal)

UV Mutuelle mènera de front plusieurs chantiers pour devenir un employeur et un assureur de choix. Après avoir restructuré son état-major, l’assureur déploiera plusieurs nouveautés, tant du côté de la technologie que des produits.

« Il y a des décisions importantes à prendre pour assurer la pérennité de l’entreprise et nous distinguer dans le marché de l’assurance, dans le contexte des bas taux d’intérêt et d’une compétition très, très forte. Notre agilité nous permettra de faire cette différence, dans les prochaines années », a indiqué son PDG Christian Mercier, en entrevue au Journal de l’assurance. L’entretien s’est déroulé le 18 décembre, au siège social de l’assureur, à Drummondville. Il était accompagné de Jean-Mathieu Sigouin, premier vice-président, technologie, et de Julie Michaud, première vice-présidente, assurance vie individuelle.

L’assureur compte ainsi se rapprocher de son réseau. Dans les premiers jours de janvier 2018, M. Mercier a nommé trois directrices pour appuyer Mme Michaud dans son rapprochement sur le terrain. « C’est une façon d’opérationnaliser notre stratégie de proximité », dit le PDG.

La priorité au chantier technologique s’inscrit aussi dans ce désir de proximité. UV Mutuelle veut mettre de l’avant des outils d’avant-guichet qui permettront à l’assureur d’augmenter la connectivité avec les conseillers, dit M. Mercier.

« Nous développerons des outils qui leur permettront d’être plus efficaces, plus efficients et d’être en lien de communication direct avec nous pour que nous puissions répondre à leurs requêtes rapidement, tout en les soutenant dans leur travail. Nous croyons beaucoup à la valeur ajoutée du conseiller dans le processus de vente. Notre stratégie à court et à long terme tient compte de cette place importante qu’il y occupe. »

Priorité sur l’assurance vie individuelle

En ce qui touche les produits, UV Mutuelle dit se focaliser à court terme sur l’assurance vie individuelle. « Pour les produits d’investissement et retraite, nous nous sommes donné du temps. Nous ne nous y attaquerons pas avant 2020, sous la gouverne de Mme Michaud », dit M. Mercier.

L’assurance collective suivra en 2019 et 2020, a souligné M. Mercier. « C’est un segment qui va bien. Les résultats sont au rendez-vous. Nous y occupons une place de choix », soutient-il. L’assureur posera un diagnostic sur ses systèmes technologiques dans ce segment dès cette année, dans le but de mieux déterminer la voie à suivre par la suite.

Dépoussiérer une plateforme vieille de 30 ans

Dès son arrivée comme PDG chez UV Mutuelle en 2016, M. Mercier dit avoir réalisé qu’un grand virage technologique s’imposait. Dépoussiérer la plateforme technologique de l’assureur devenait alors son premier objectif. Jean-Mathieu Sigouin supervise ce chantier. Recruté par M. Mercier, il se rend lui aussi rapidement compte de la nécessité de ce virage. À son entrée, UV Mutuelle utilise encore pour l’administration de ses polices le système d’application AS/400 d’IBM, lancé à la fin des années 1980. C’est d’ailleurs le cas de plusieurs assureurs au Canada.

En 2017, UV Mutuelle retient les services d’Equisoft pour intégrer le système Oracle Insurance Policy Administration (OIPA), développée par Oracle pour le marché américain et dont Equisoft est le distributeur exclusif au Canada. L’intégration d’OIPA à notre plateforme débute tout juste, dit M. Sigouin. L’intégration permettra de faire migrer les polices d’assurance vie individuelle de la vieille plateforme à la nouvelle.

« Cela permettra de donner un coup de main aux équipes de produits et aux centres d’appels, ainsi que de mettre plus rapidement en marché les produits que l’actuariat va développer », explique M. Sigouin. Il estime que la petite taille d’UV Mutuelle donne à l’assureur un avantage compétitif de souplesse et de rapidité dans l’intégration de tels changements.

L’intégration permettra aussi de mettre en place tout ce qui est avant-guichet, grâce aux solutions offertes par Equisoft. L’ambition de l’assureur est d’en arriver éventuellement à un système bout-en-bout. « Tout cela va nous amener à l’été 2019 à déployer des solutions telles que la proposition et la signature électroniques », a révélé M. Sigouin, dont l’infonuagique fait aussi partie des priorités.

Dynamiser le réseau de distribution

Selon Christian Mercier, ce virage technologique met la table pour que sa dirigeante de l’assurance, investissement et retraite, Julie Michaud puisse opérer une série de changements. Or, moderniser prend la forme de dynamiser, dans la bouche de la dirigeante.

« Nous voulons vraiment dynamiser notre réseau, nos conseillers, nos agents généraux, et leur donner les outils pour qu’ils puissent se réaliser. Nous voulons croitre et les aider à promouvoir les produits d’UV Mutuelle », dit-elle.

Cette approche terrain traduit le désir de l’assureur d’être plus présent auprès des conseillers et des agents généraux. « Les conseillers nous l’ont démontré lors de nos tournées des derniers mois : ils sont émotifs et humains. Ce sont des gens de contact. Nous voulons privilégier le contact humain dans notre virage technologique. Il doit se combiner à une présence encore plus grande que celle que nous avions dans les dernières années, reconnait Mme Michaud.

Publicité
Sur le même sujet …