MENU

Assurance automobile : les primes varient selon les provinces

par Charles Mathieu | 15 août 2019 11h30

Photo: Freepik

Les assurés de la Colombie-Britannique paient plus cher pour leur assurance automobile. C’est ce qu’affirme l’Agence statistique d’assurance générale (ASAG), dirigée par les régulateurs canadiens en matière d’assurance.

Les primes de la province atteignaient en moyenne 1 832 $ en 2018. Sa plus proche concurrente est l’Ontario, avec une moyenne de 1 505 $. Le Québec se retrouve de son côté avec la moyenne la plus basse des dix provinces canadiennes, avec une prime moyenne de 717 $. Il est à noter que la province administre l’assurance pour les dommages corporels subis après un accident de la route.

Un monopole qui fait mal

D’après le Bureau d’assurance du Canada (BAC), les Britannocolombiens continuent de payer plus cher que les autres provinces en raison du monopole de la Insurance Corporation of British Columbia (ICBC).

« Alors que plusieurs changements sont à venir en Colombie-Britannique, personne ne s’attend à une réduction des prix payés par les conducteurs. Maintenant, plus que jamais, il doit y avoir une ouverture du marché afin de laisser place à la concurrence pour ainsi réduire le prix de l’assurance automobile », affirme Aaron Sutherland, vice-président, Pacifique, du BAC.

Le BAC affirme qu’un récent sondage montre que 82 % des conducteurs de la Colombie-Britannique souhaitent avoir plus de choix en matière d’assurance automobile.

Et les autres provinces?

Deux autres provinces canadiennes offrent un régime public d’assurance automobile.

Le Manitoba l’offre par le biais de la Société d’assurance publique du Manitoba. En 2017, la prime d’assurance moyenne dans la province était de 1 080 $, soit une différence de 752 $ par rapport à la moyenne de la Colombie-Britannique de 2018.

En Saskatchewan, l’assurance automobile est offerte par la Saskatchewan Government Insurance (SGI). Or, les compagnies privées peuvent de leur côté ajouter des options qui ne sont pas nécessairement offertes par le régime public de la province.

Les automobilistes des autres provinces canadiennes, excluant le Québec, sont uniquement couverts par un régime privé d’assurance automobile.

Publicité
Sur le même sujet …