MENU

Les camions Ford du début des années 2000 parmi les plus volés au Canada

par Kate McCaffery | 06 décembre 2019 15h00

Photo: Freepik

Chaque année, le vol d’automobiles coute près d’un milliard de dollars aux Canadiens, précise le Bureau d’assurance du Canada (BAC).

Les camions Ford F350 d’il y a quelques années dominent le palmarès 2019 des 10 voitures les plus prisées des voleurs, publié le 3 décembre. Le palmarès de cette année comprend neuf véhicules qui n’ont pas de dispositif antidémarrage, qui pourrait empêcher les voleurs d’en trafiquer les fils.

Les 10 véhicules les plus volés en 2019

1. Ford F350SD AWD 2007

2. Ford F350SD AWD 2006

3. Ford F350SD AWD 2005

4. Ford F350SD AWD 2004

5. Ford F250SD AWD 2006

6. Ford F350SD AWD 2003

7. Lexus RX350/RX350L/RX450h/RX450hL 4DR AWD 2018

8. Ford F250 SD 4WD 2005

9. Ford F350 SD 4AWD 2002

10. Coupé Honda Civic Si 2DR 1998

Les raisons derrière les vols

Selon Bryan Gast, directeur national des Services d’enquête du BAC, le nombre de camions Ford en circulation et l’absence d’antidémarreur dans les modèles des années précédentes sont les principales raisons pour lesquelles cette série de camions continue de dominer le palmarès.

« Avant 2007, il n’était pas obligatoire de doter les véhicules d’un dispositif antidémarrage. Les modèles produits avant cette date sont donc plus faciles à voler », souligne-t-il.

Il estime aussi qu’en raison des progrès de la technologie, les véhicules haut de gamme occuperont probablement plus de places au palmarès dans les années à venir. « N’allez pas croire que vous êtes à l’abri parce que votre véhicule est d’un autre modèle. La technologie est la même, et les voleurs s’intéressent à différents véhicules haut de gamme, dit-il. Tout le monde doit faire preuve de vigilance. Le criminel qui décide qu’il veut un véhicule en particulier va en rechercher les vulnérabilités et les possibilités de le voler. »

Les clés électroniques : dans une boite ou un sac de protection

Le BAC recommande aux automobilistes de ranger leurs clés dans une boite ou un sac de protection qui en bloque le signal. Si les clés sont tout simplement laissées près de l’entrée principale d’une maison, les voleurs peuvent en intercepter le signal et, ce faisant, accéder au véhicule. Il préconise aussi l’installation d’un dispositif antidémarrage ou encore de blocage du volant ou de la pédale de frein, ainsi que d’un dispositif de repérage qui émet un signal si le véhicule est volé.

L’organisme conseille en outre aux automobilistes de ne pas laisser de renseignements personnels, comme les documents d’assurance ou de propriété, dans le compartiment à gants lorsque le véhicule est stationné.

Enfin, il suggère aux personnes qui veulent savoir si le numéro de série ou d’identification d’un véhicule d’occasion est bien exact de demander à leur société d’assurance de vérifier s’il correspond à la marque et au modèle de la voiture ou du camion en question ou de passer par le Centre d’information de la police canadienne (CIPC).

« Il y a bien des choses que le consommateur peut faire pour se protéger contre le vol, ajoute-t-il. Parfois, c’est aussi simple que de ne pas laisser son véhicule tourner au ralenti sans surveillance. »

Publicité
Sur le même sujet …