MENU

Catastrophes naturelles : un autre mois couteux pour les assureurs

par Frédérique De Simone | 15 octobre 2020 15h00

Le mois de septembre n’a pas été de tout repos pour certaines régions du globe. Alors que les feux de forêt ont battu des records dans l’Ouest américain, l’Est faisait face à des ouragans violents, indique Aon dans l’édition de septembre de son rapport mensuel sur les catastrophes naturelles.

Les feux de forêt saisonniers ont été particulièrement dommageables en Californie, en Oregon, à Washington et au Colorado, colorant le ciel d’un orange opaque et oppressant. Au moins 43 personnes sont mortes en raison des feux de forêt.

Les États-Unis ont signalé 22 incendies depuis le début de la saison. Un record !

La Californie a été l’hôte des dommages les plus sévères. Cinq des six plus grands feux de forêt que l’État ait connus depuis 1932 ont été enregistrés en août et septembre. De plus, cinq des 20 feux les plus destructeurs jamais enregistrés s’y sont déroulés. Au moins 40 468 hectares ont été brûlés. Les assureurs font face à une facture de plusieurs milliards de dollars

Les ouragans d’Amérique du Nord

Après avoir apporté de fortes pluies et des inondations au sud de la Floride, les 11 et 12 septembre, l’ouragan Sally a touché terre près de Gulf Shores, en Alabama, le 16 septembre sous la forme d’une tempête de catégorie 2.

La tempête a provoqué des précipitations importantes sur les côtes de l’Alabama et de la Floride, où des accumulations de pluies de 50 à 75 centimètres ont été enregistrées.

Le cyclone a ensuite entrainé des pluies torrentielles et des conditions météorologiques violentes, causant des inondations en Géorgie et dans les Carolines. Les pertes économiques totales ont été estimées à plus de 5 milliards de dollars américains (G$ US). Tandis que les pertes des assureurs publics et privés surpassent les 2,5 G$ US.

Beta, Nana, Paulette et Teddy ont tous les quatre laissé des dommages évalués à plusieurs dizaines de millions de dollars, sur leur passage.

Beta, l’ouragan le plus destructeur du lot, a serpenté le golfe du Mexique avant de s’abattre le long de l’extrémité sud de la péninsule de Matagorda, au Texas le 21 septembre. Le lent mouvement de la tempête tropicale a entrainé de fortes pluies et des crues soudaines sur les côtes de l’état et de la Louisiane, avant que ses vestiges ne progressent sur les états du sud-est et du centre de l’Atlantique. Ses dommages sont estimés à plus de 100 millions de dollars américains (M$ US).

L’ouragan Nana a de son côté touché terre le long de la côte du Belize, le 3 septembre, avec une vitesse équivalente à celle d’une tempête de catégorie 1. Nana a entrainé des pluies torrentielles dans certaines parties du Belize, du Honduras, du Guatemala et du sud du Mexique. Des dommages agricoles ont été signalés au Belize. Le total des pertes économiques combiné oscille dans la dizaine de millions de dollars.

Paulette a pour sa part touché les Bermudes, le 14 septembre. Bien qu’elle s’accompagnât de vents violents, les dommages devraient être négligeables.

Tandis que Teddy, tempête de catégorie 4 dans l’Atlantique, s’est affaibli et est passé au rang de cyclone extratropical avant d’entrer au Canada. Teddy et ses vents violents ont visité la Nouvelle-Écosse, le 23 septembre. Ils étaient accompagnés de fortes vagues et de fortes pluies. Ces dernières ont déferlé sur la Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve-et-Labrador. Le total des pertes économiques et des pertes assurées devrait être de l’ordre de quelques millions de dollars canadiens.

Ailleurs dans le monde

L’Europe a connu quelques tempêtes violentes en septembre. Près de 1 000 maisons dans le sud de la France ont été inondées, les terres agricoles du Nord italien ont été endommagées par la grêle, les tornades et les vents violents et des centaines de véhicules doivent être réparés en Belgique, après avoir été partiellement couverts ou enterrés de sable soufflé des plages par les vents de la tempête Odette. Les inondations se sont poursuivies en Afrique et en Asie.

En Chine, plus de 1,4 million de maisons ont subi des dommages causés par une catastrophe naturelle, depuis le début de l’année, rapportent les autorités chinoises. Les inondations survenues entre juin et septembre ont couté plus de 32 G$ US.

L’Inde et le Pakistan ont aussi enregistré des dommages reliés aux inondations saisonnières se chiffrant en milliards de dollars. Le Népal et l’Indonésie ont pour leur part enregistré des dommages dus à la crue des eaux se chiffrant en millions de dollars.

Publicité
Sur le même sujet …
AON