MENU

Le numérique pourra permettre aux assureurs d’aider les moins nantis

par Charles Mathieu | 27 novembre 2020 14h05

Photo: Freepik | tirachardz

Les assureurs peuvent contribuer à l’inclusion financière de ceux ayant des moyens limités grâce aux améliorations technologiques accélérées par la COVID-19. C’est ce qu’indique Swiss Re dans son dernier bulletin Economic Insights.

Selon l’entreprise, la pandémie a un impact disproportionné sur les petites entreprises et sur les ménages à faible revenu.

Le tout viendrait mettre en lumière la nécessité d’augmenter le nombre de personnes ayant accès à certains services financiers, comme l’obtention d’un prêt ou l’achat d’une assurance, dit Swiss Re.

Pour cette dernière, la numérisation des services financiers, qui a été accélérée par la pandémie de la COVID-19, permettrait de réduire les inégalités. Il s’agirait d’une opportunité pour les assureurs « de fournir des produits d’assurance adaptés et abordables aux consommateurs mal desservis », croit Swiss Re.

« Nous nous attendons à ce que cela profite aux ménages à faible revenu et aux petites entreprises, pour qui l’accès aux services financiers traditionnels est plus limité, précise le réassureur. La technologie numérique peut accroître l’efficacité, réduire les coûts de distribution et supprimer les obstacles liés à la distance géographique. »

La téléphonie mobile, selon l’entreprise, est un bon exemple d’opportunité pour les assureurs.

Elle permet de souscrire des produits de microassurance à un plus grand nombre d’utilisateurs, car la majorité des gens détiennent un téléphone cellulaire, dit le réassureur. « La microassurance peut tirer parti des plateformes mobiles existantes pour atteindre les populations à faible revenu dans les zones rurales et éloignées et ainsi soutenir l’inclusion financière ».

Ces améliorations technologiques permettent aux assureurs d’offrir des produits faits sur mesure et qui sont plus abordables, explique Swiss Re.

Accès inégal et règlementation

Toutefois, la pandémie a aussi mis de l’avant le fait « qu’il y a un accès inégal aux services numériques en raison des limites des infrastructures telles que l’accès au réseau Internet ».

Swiss Re croit donc que des investissements publics et privés, tout comme un « environnement règlementaire favorable au numérique », sont nécessaires dans le contexte actuel pour assurer un meilleur accès et pour augmenter l’inclusion financière.

Publicité
Sur le même sujet …