MENU

Malgré les cataclysmes, le marché des obligations catastrophes se porte bien

par Hubert Roy | 20 septembre 2019 13h30

Feux de brousse à répétition, ouragans dévastateurs et autres cataclysmes fréquents ne freinent pas l’ardeur du marché des obligations catastrophes, qui permettent aux assureurs de transférer les risques de catastrophes naturelles rares à des investisseurs.

Aon Securities rapporte qu’il s’est souscrit pour une valeur de 5,4 milliards de dollars américains (G$ US) de ce type d’investissement du 1er juillet 2018 au 30 juin 2019, incluant ceux en assurance vie et en assurance maladie. Ce marché de capitaux alternatifs compte maintenant un volume de 93 G$ US.

Il a même fracassé un record au cours de cette dernière année. La plus haute limite de couverture pour un évènement catastrophique est maintenant de 30,3 G$ US, en hausse de 300 millions de dollars américains (M$ US).

Pertes plus fréquentes

La hausse des catastrophes fait toutefois en sorte que le marché des obligations catastrophes enregistre plus de pertes qu’avant. Avant 2017, sept fonds d’obligations catastrophes avaient subi des pertes, totalisant 900 M$ US.

Au cours des trois dernières années, ce sont 25 fonds qui ont subi des pertes. Celles-ci ont totalisé 1,25 G$ US.

« Les douze derniers mois ont été riches en enseignements pour les participants au marché des obligations catastrophes. Elle fut aussi rassurante, car les mécanismes d’indemnisation ont fonctionné comme prévu, souligne Paul Schultz, PDG d’Aon Securities. Après cette période de contraction, nous nous attendons à ce que ce marché reprenne sa croissance plus tard cette année et en 2020. »

Publicité
Sur le même sujet …
AON