MENU

Dorian : dommages assurés recalculés, municipalités québécoises indemnisées

par Aurélia Morvan | 18 septembre 2019 09h30

Photo: NASA

L’ouragan Dorian devrait couter moins cher que prévu en termes de dommages assurés. Alors que l’on prévoyait une facture de 25 voire 40 milliards de dollars américains (G$ US), la firme Risk Management Solutions (RMS), qui modélise et analyse les risques de catastrophe, est moins alarmiste.

Elle estime en effet que les dommages assurés devraient plutôt se situer entre 4 et 8,5 G$ US pour les Caraïbes, les États-Unis et le Canada. Notre pays étant le moins à plaindre.

Canada : la zone la moins touchée

Dorian a atteint le Canada atlantique alors qu’il n’était plus qu’une tempête post-tropicale. Là, ses vents auraient causé moins de 500 millions de dollars américains (M$ US) de dommages assurés, selon RMS. Le Bureau d’assurance du Canada (BAC) aussi estime que les dommages assurés entrainés par le passage de Dorian au Canada pourraient s’élever à plusieurs millions de dollars.  

Alors que la Nouvelle-Écosse a été la province canadienne la plus malmenée par Dorian, le Québec a aussi eu son lot de dégâts. De ce fait, le gouvernement provincial vient d’annoncer que six municipalités pourront bénéficier d’une aide financière gouvernementale. Sont admissibles au Programme général d’indemnisation et d’aide financière les municipalités de Blanc-Sablon, Chandler, Côte-Nord-du-Golfe-du-Saint-Laurent, Gros-Mécatina, Grosse-Île et les Îles-de-la-Madeleine.

États-Unis : moins pire que prévu

Les dommages assurés causés par le vent et les ondes de tempête atteindraient entre 500 M$ et 1,5 G$ US pour les États-Unis, où les conséquences « auraient pu être bien pires », dit RMS. Cette estimation tient compte des dommages matériels et des interruptions d’activité affectant les secteurs d’activité résidentiels, commerciaux, industriels et automobiles.

Cette estimation inclut les pertes subies par le National Flood Insurance Program (NFIP), le programme national américain d’assurance inondations. Cependant, RMS précise que les dommages assurés dus aux inondations provoquées par les précipitations ne devraient pas contribuer de manière significative aux pertes globales assurées aux États-Unis. 

Caraïbes : 75 % des dommages assurés

RMS estime que les dommages assurés oscilleront entre 3,5 et 6,5 G$ US pour l’ensemble des Caraïbes. Cependant, RMS estime que presque toutes les pertes assurées aux Caraïbes proviendront des Bahamas, durement touchés par Dorian, qui a stagné sur le pays pendant plus de 36 heures alors qu’il était encore un ouragan de catégorie 5. Le secteur concentrerait ainsi 75 % de l’ensemble des dommages assurés à la suite du passage de Dorian dans l’Atlantique.

RMS précise que les pertes assurées constitueront une petite partie du total des pertes économiques, en particulier dans les Caraïbes, où le taux de souscription d’assurance est inférieur à celui des États-Unis.

Publicité
Sur le même sujet …