MENU

Sun Life prend en charge 1500 retraités de Matériaux innovants Rayonier

par Alain Thériault | 21 novembre 2019 13h17

Sun Life vient de signer une entente en vertu de laquelle elle prend en charge une partie des obligations du régime de retraite à prestations déterminées de Matériaux innovants Rayonier, soit une valeur de 293 millions de dollars (M$).

Cette prise en charge survient grâce à une rente collective souscrite auprès de Sun Life avec rachat des engagements. Ce type de transaction est appelé avec « rachat des engagements », parce qu’il vise à transférer du promoteur du régime à l’assureur l’ensemble des risques d’un groupe de participants en échange d’une prime, explique l’assureur.

Sun Life devient ainsi seul responsable du versement des prestations de retraite. La gestion des prestations de retraite de ces participants par la Sun Life commencera au début de 2020. Les prestations des participants demeureront inchangées.

Des retraités au Québec et en Ontario

L’entente s’est conclue par l’intermédiaire de Mercer Canada. Elle vise 1 500 retraités et bénéficiaires du régime de retraite à prestations déterminées canadien de la multinationale, au Québec et en Ontario.

Présent aussi aux États-Unis et en France, Rayonier se spécialise dans les produits à base de cellulose qui entrent dans la fabrication de cellulaires et d’écrans d’ordinateur, entre autres. L’entreprise fabrique aussi des produits pour l’industrie du bois d’œuvre, du papier et de l’emballage. Elle emploie environ 4 200 personnes.

Rajuster sans pénaliser

Selon l’assureur, souscrire une telle rente a permis à Matériaux innovants Rayonier (RYAM) de rajuster la taille de son régime et atteindre ses objectifs d’entreprise, tout en protégeant les droits de ses employés retraités.

« Nous sommes fiers de cette transaction qui nous permet à la fois d’assurer la sécurité financière de nombreux anciens employés de Tembec, de consolider le bilan et de renforcer la capacité de RYAM de soutenir les retraités actuels et futurs », précise James Posze, vice-président principal, ressources humaines de RYAM.

Expertise requise

Directeur général, relations avec la clientèle de Sun Life, Mathieu Tessier a souligné l’expertise requise pour réaliser une telle transaction. « Une transaction de cette taille est complexe. Toutes les parties doivent être organisées. Elles doivent collaborer vite et bien. RYAM et Mercer étaient bien préparés et leur approche planifiée a facilité la mise en œuvre de cette entente. »

Tendance grandissante

Cette transaction survient dans le cadre d’une tendance grandissante au Canada, envers les solutions de réduction du risque des régimes de retraite à prestations déterminées, estime M. Tessier. Avec trois autres assureurs, Sun Life a conclu quelques mois plus tôt une entente de rente avec l’aciérie ontarienne Stelco. L’entente sans rachat des engagements laisse la gestion du régime entre les mains du consultant Morneau Shepell. Nous publierons un dossier complet sur cette transaction dans notre édition imprimée de novembre-décembre du Journal de l’assurance.

Publicité
Sur le même sujet …